DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attaque à Liège: l'assaillant s'est emparé des armes des policiers pour les abattre

Vous lisez:

Attaque à Liège: l'assaillant s'est emparé des armes des policiers pour les abattre

Attaque à Liège: l'assaillant s'est emparé des armes des policiers pour les abattre
Taille du texte Aa Aa
L'homme qui a attaqué deux policiers mardi matin à Liège (est de la Belgique) les a d'abord agressés au couteau avant de s'emparer de leurs armes de service pour les abattre, a indiqué le procureur de Liège Philippe Dulieu lors d'une conférence de presse. Les deux policiers, dont les identités n'ont pas été précisées, ont d'abord été "agressés par l'arrière", recevant "de multiples coups de couteaux", a dit M. Dulieu. L'assaillant "s'est ensuite emparé de leurs armes de services", qu'il a utilisées pour les tuer, a poursuivi le procureur du Roi. Un homme de 22 ans passager d'une voiture en stationnement dans le quartier a ensuite été tué également par l'assaillant, décrit dans les médias comme un délinquant né en 1982, tout juste sorti de prison. Initialement, le parquet de Liège avait identifié cette victime comme une passagère. Dans un second temps, après la courte prise d'otage qui a suivi le triple meurtre, "plusieurs" autres policiers ont été "blessés aux jambes", a ajouté M. Dulieu. L'assaillant a finalement été abattu par les forces de l'ordre.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.