DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Lille confirmé dans l'élite par le gendarme financier du foot français

Vous lisez:

Ligue 1: Lille confirmé dans l'élite par le gendarme financier du foot français

Ligue 1: Lille confirmé dans l'élite par le gendarme financier du foot français
Taille du texte Aa Aa
"L'argent est dans les comptes de façon à ce que le Losc puisse faire face à ses besoins de trésorerie dans le cadre du budget 2018-2019 et de la saison 2018-2019": le club nordiste a donc été confirmé au sein de l'élite du foot français mardi par le gendarme financier du foot français. La Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), "a obtenu l'ensemble des documentations qui lui semblait nécessaire pour prendre en son âme et conscience la mesure" consistant à garder Lille en L1, a expliqué son président Jean-Marc Mickeler, mardi lors d'un point-presse à Paris. "Les réponses" apportées par le club ont été "conformes aux exigences" de l'instance "qui a décidé de confirmer le maintien du Losc en L1, de lever l'interdiction de recrutement, d'encadrer la masse salariale et les indemnités de mutation dans le cadre telles que présentées par le club au titre de son budget 2018-19", a expliqué M. Mickeler. "Comme c'est le cas pour l'ensemble des clubs faisant l'objet d'un encadrement, nous reverrons le club en audition en octobre", a-t-il poursuivi, mais la mesure est un soulagement pour le Losc qui avait été interdit de recrutement cet hiver, faute de garanties financières. Un mois après s'être maintenu en L1 sur le terrain de Toulouse, à trois journées de la fin de la saison, voilà le club définitivement assuré de repartir dans l'élite du football français. - Avec Galtier? - Son président, Gérard Lopez, a salué une décision qui traduit "la cohérence du projet économique du Losc." "C'était une étape indispensable à franchir mais pas une fin en soi", a-t-il déclaré dans un communiqué. "L'ambition que nous nous sommes fixée pour le LOSC est autre, intacte et très claire: déployer un projet de croissance pour le club, investir et développer la compétitivité économique et sportive du Losc". La première interrogation sera de savoir si l'entraîneur qui a maintenu le club nordiste en L1, Christophe Galtier, va rester ou non aux manettes du club passé en janvier 2017 entre les mains de l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois. "Il y a un passage devant la DNCG et on est bien obligé d'attendre ce qui va se passer", expliquait-il mi-mai tout en affirmant être "dans la peau de l'entraîneur du Losc qui prépare la saison prochaine, de manière très pragmatique et professionnelle". Va-t-il vouloir rempiler après avoir fustigé à de multiples reprises l'état d'esprit de ses troupes? L'effectif pourrait en tout cas être amené à évoluer car le club pourrait céder certains de ses joueurs. Ibrahim Amadou, Adama Soumaoro, Yves Bissouma, voire Nicolas Pépé, Thiago Mendes, Kévin Malcuit ou Luiz Araujo, selon L'Equipe, pourraient être concernés par un transfert ou au moins des négociations. Au niveau financier, les garanties interrogent, selon le quotidien spécialisé, puisque l'argent provisionné par le président du Losc serait prêté par un fonds d'investissement américain. Interrogé sur ce point, le président de la DNCG ne s'est pas prononcé: "L'argent figure sur les comptes d'une banque en France, une banque renommée, et pour le reste je vous renvoie au club". "Gérard Lopez a amené plus de 150 millions d'euros et le club serait même positif en capitaux propres grâce à cet apport", assurait à l'AFP, avant le rendu de la décision une source proche de la DNCG. Selon elle, le gendarme financier avait indiqué au club le 22 mai, lors d'une réunion de préparation qu'il avait sollicitée, attendre près de 140 millions d'euros entre abandon de créances et apport en effectif, dont une partie sur un compte bloqué. Après la décision de la DNCG mardi soir, la maire de Lille Martine Aubry s'est dite "soulagée"; Damien Castelain, président de la métropole, propriétaire du stade et à laquelle le club reverse environ 5 millions d'euros annuels, a fait par de sa "grande joie". En tout cas le Losc débutera la prochaine saison dans l'élite. En visant à nouveau le top 5, ou en jouant le maintien?
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.