DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Avortement : vote historique en Argentine

Vous lisez:

Avortement : vote historique en Argentine

Taille du texte Aa Aa

Jour J pour l'Argentine, après des années de mobilisation des anti et des pro-avortement, les législateurs vont trancher et c'est une première. Le projet de loi de légalisation de l'IVG jusqu'à 14 semaines de grossesse passe donc au vote. Les partisans espèrent un jour historique, les opposants prient avec le soutien du pape François qui ne l'oublions pas est Argentin.

Si l'opinion publique est majoritairement favorable à cette dépénalisation, les législateurs sont plus que partagés, et rien n'est joué.

Devant le congrès à Buenos Aires, hier soir, des dizaines de milliers d'Argentins étaient rassemblés. La place était divisée en deux, les pro et les anti bien séparés.

A ce jour, les Argentines ne peuvent avorter légalement qu'en cas de viol ou de danger pour la santé de la femme enceinte.

Sur le foulard vert des partisanes de l'IVG, cette inscription : "éducation sexuelle pour décider, contraceptifs pour ne pas avorter, avortement légal pour ne pas mourir".

En Argentine, si une femme a les moyens, elle peut avorter en toute sécurité et discrétion dans une clinique privée. Les plus démunies se risquent à des IVG dans des conditions sanitaires insuffisantes.

D'après diverses ONG, 500.000 avortements sont pratiqués chaque année en Argentine. Entre 100 et 300 femmes en meurent.