DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indonésie: une femme dévorée par un python géant

Vous lisez:

Indonésie: une femme dévorée par un python géant

Indonésie: une femme dévorée par un python géant
Taille du texte Aa Aa
Le cadavre intact d'une Indonésienne a été retrouvé dans le ventre d'un python de sept mètres, capturé près de l'endroit où elle avait disparu alors qu'elle travaillait dans son potager, a annoncé samedi la police. Le corps de Wa Tiba, âgée de 54 ans, a été retrouvé par des villageois qui s'étaient lancés la veille à sa recherche à Persiapan Lawela sur l'île de Mun, au sud-est de Sulawesi. "Les habitants se doutaient que le serpent avait avalé la victime et l'ont tué puis transporté hors du jardin", a expliqué le chef de la police locale. "Le ventre du serpent a été ouvert et le corps de la victime trouvé à l'intérieur", a-t-il ajouté. Selon lui, elle avait été avalé tête la première. Les villageois ont découvert le serpent géant, le ventre gonflé, à une trentaine de mètres des sandales et de la machette de Wa Tiba. Le potager était situé au pied d'une falaise rocheuse, connue pour abriter des serpents. Le python géant, une espèce qui vit dans les forêts tropicales, se rencontre fréquemment en Indonésie et aux Philippines. Il s'attaque à de petits animaux mais rarement à des êtres humains. En mars 2017, un Indonésien avait été retrouvé mort dans le ventre d'un python de sept mètres qui l'avait avalé en entier près d'une plantation de palmiers à huile dans le village de Salubiro sur l'île de Sulawesi. En 2013, un vigile avait été tué à Bali par un python dans l'enceinte d'un hôtel en bord de plage, sur l'île la plus touristique d'Indonésie.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.