DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France: Bastareaud au repos, Parra capitaine, retour de Fofana

Vous lisez:

XV de France: Bastareaud au repos, Parra capitaine, retour de Fofana

XV de France: Bastareaud au repos, Parra capitaine, retour de Fofana
Taille du texte Aa Aa
Au repos: Mathieu Bastareaud sera suppléé samedi pour le dernier test-match de juin face à la Nouvelle-Zélande dans son rôle de capitaine du XV de France par Morgan Parra, et au centre par Wesley Fofana, qui formera une paire 100% clermontoise avec Rémi Lamerat, a annoncé jeudi l'encadrement. Les remplacements de Bastareaud par Fofana et de Doumayrou par Lamerat sont les deux seuls changements opérés par le sélectionneur Jacques Brunel, qui a donc souhaité, après la défaite samedi dernier à Wellington (13-26) en infériorité numérique pendant 70 minutes, miser sur la continuité en vue du rendez-vous de Dunedin (sud). Sauf au centre donc, où il a voulu faire souffler Bastareaud et voir Fofana (30 ans, 44 sél.), ménagé lors des deux premiers test-matches en raison d'un début de tendinite au genou droit. Sa dernière sélection remonte 26 novembre 2016 et un revers au Stade de France face aux... All Blacks (19-24), lorsque le sélectionneur s'appelait Guy Novès L'ancien manager du Stade Toulousain comptait en faire un cadre mais Fofana s'était rompu un tendon d'Achille juste avant le Tournoi-2017, avant qu'une opération d'une hernie cervicale début 2018 ne le prive du dernier Tournoi des six nations pour les premiers pas de Brunel. Le sélectionneur en a aussi profité pour redonner sa chance à Lamerat (28 ans, 18 sél.), dont la précédente cape remonte au 11 février en Ecosse dans le Tournoi des six nations (26-32), match après lequel il avait été évincé avec sept autres joueurs ayant un peu trop arrosé la défaite. Brunel teste ainsi, sur la pelouse hybride et sous le toit de Dunedin, où la vitesse (et donc la fraîcheur physique) devraient compter, une alternative à la paire Bastareaud-Doumayrou, titulaire lors des cinq dernières rencontres. Ce qui a porté à trente le nombre de matches disputés cette saison par Bastareaud (dont vingt-sept titularisations), qui ne figure même pas sur le banc. - Lambey, première? - Comme Bastareaud lors du dernier Tournoi, Parra va découvrir le rôle de capitaine du XV de France, à 29 ans et pour sa 69e sélection. Ce choix paraît logique, à partir du moment où Brunel a choisi de se priver de Bastareaud (qui suppléait Guilhem Guirado, ménagé lors de cette tournée): dès sa prise de fonctions, le sélectionneur souhaitait faire du demi de mêlée de Clermont, quasiment ignoré par Novès, l'un de ses patrons des lignes arrières. Ce dessein a pris du retard avec la blessure à un genou de Parra juste avant le Tournoi. Rétabli, il aura connu en ouverture à Auckland (11-52) sa première sélection depuis le quart de finale de la Coupe du monde 2015 perdu face aux All Blacks (13-62), pour au final démarrer les trois tests de la tournée. Ils sont sept autres dans ce cas: l'ouvreur Anthony Belleau, l'ailier Teddy Thomas, le troisième ligne Kévin Gourdon, le deuxième ligne Yoann Maestri et l'ensemble de la première ligne composée de Uini Atonio, Camille Chat et Dany Priso. Brunel a effectué deux changements sur le banc. Le deuxième ligne de Lyon Félix Lambey, âgé de 24 ans, devrait honorer sa première sélection, préféré à Paul Gabrillagues, alors que talonneur Adrien Pelissié, dont l'entrée en jeu avait été catastrophique lors du premier test-match, se voit offrir une deuxième chance en l'absence de Pierre Bourgarit. Le XV de départ: Fall - Thomas, Lamerat, Fofana, Fickou - (o) Belleau, (m) Parra (cap) - Galletier, Gourdon, Babillot - Maestri, B. Le Roux - Atonio, Chat, Priso Remplaçants: Pelissié, Baille, Gomes Sa, Lambey, Lapandry, Serin, Plisson, Médard
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.