DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alerte aux tiques en Hongrie

Vous lisez:

Alerte aux tiques en Hongrie

Alerte aux tiques en Hongrie
Taille du texte Aa Aa

Comme en France ou ailleurs en Europe, avec l'été la saison des tiques bat son plein en Hongrie où les spécialistes mettent en garde contre des risques accrus de piqûres et de contracter la maladie de Lyme.

D'autant plus que cette année les tiques sont porteuses de trois nouveaux types de bactéries.

Dr. Zoltán Kapiller, président de Tick Association : "En Hongrie, en 2018, il y a de mauvaises nouvelles concernant les tiques : elles ont commencé à disséminer trois nouvelles espèces de bacilles de la maladie de Lyme. Aujourd'hui, en Hongrie, elles peuvent infecter nos proches à deux pattes et à quatre pattes avec des bacilles de la maladie de Lyme."

Les tiques passent les premiers stades de leur existence dans la végétation et les piqûres ont lieu le plus souvent en forêt ou dans les parcs.

Une fois infectée par l'acarien, la victime peut développer plusieurs maladies dont certaines potentiellement graves comme l'encéphalite à tique ou la maladie de Lyme qui peut longtemps rester inaperçue.

Dans un parc de Budapest, un jeune homme explique craindre moins pour lui-même que pour son chien. "J'avais l'habitude de lui mettre de la crème répulsive et il avait un collier spécial pour anti-tiques mais il est devenu allergique. Je l'inspecte attentivement à chaque fois, surtout au printemps et en été. Mais je pense que dans ce parc, il n'y a pas trop de tiques."

Véronika Rippel est la correspondante d'Euronews à Budapest : "Beaucoup de gens pensent ne pas être en danger dans un parc urbain comme celui-ci. Mais les experts avertissent ce n'est pas le cas. Ici, en ville, nous devons prendre soin de nous-mêmes, de nos enfants et de nos chiens."