DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Thaïlande: toujours pas de contact avec des enfants disparus dans une grotte

Vous lisez:

Thaïlande: toujours pas de contact avec des enfants disparus dans une grotte

Thaïlande: toujours pas de contact avec des enfants disparus dans une grotte
Taille du texte Aa Aa
Huit jours après la disparitionde 12 enfants et leur entraîneur de foot dans une grotte du fin fond de la Thaïlande, les secouristes n'avaient toujours pas établi dimanche de contact avec eux mais ont réussi à établir une base opérationnelle avancée dans la cavité. Les footballeurs en herbe âgés de 11 à 16 ans et leur coach adjoint s'étaient aventurés dans la grotte de Tham Luang, dans le nord de la Thaïlande, à la frontière avec la Birmanie et le Laos, dans la soirée du 23 juin après leur entraînement sportif. Mais ils ont été bloqués par les fortes pluies de mousson. Les conditions météorologiques se sont toutefois améliorées et les secours ont réussi à installer une base opérationnelle avancée loin dans les méandres de la cavité, l'une des plus grandes de Thaïlande avec un réseau de plus de dix kilomètres. Les secours ont exprimé l'espoir de pouvoir localiser rapidement les disparus. "Aujourd'hui, nous devons nous précipiter au devant des enfants", a déclaré le commandant de la marine thaïlandaise, l'amiral Apakorn Yookongkaew. "Nous n'arrêterons pas tant que nous ne les aurons pas retrouvés". Les secouristes, qui ont installé sur leur passage des bouteilles d'oxygène et des éclairages, estiment que le groupe a pu se réfugier dans une chambre aérée appelée Pattaya Beach. Le poste avancé servira à fournir aux disparus les premiers soins et des vivres quand ils seront retrouvés. - "Plan" pour la suite - "Nous avons aujourd'hui un plan pour l'étape après le sauvetage", a déclaré le gouverneur de la province de Chiang Rai, Narongsak Osottanakorne. Jusqu'alors, les efforts de secours avaient été entravés par les pluies torrentielles, des voies d'accès ayant été bloquées par la montée de eaux dans cette grotte très appréciée par les spéléologues aguerris. "Je suis heureux, plus que je ne l'ai été depuis longtemps. Il y a beaucoup de bons signes", a déclaré à l'AFP Nopparat Khanthavong, 37 ans, l'entraîneur principal de l'équipe des "Sangliers". "La pluie a cessé de tomber et les équipes ont potentiellement trouvé le moyen de détourner les arrivées d'eau", ce qui empêcherait la grotte d'être inondée davantage. "Les familles se sentent bien mieux aussi". Le drame a plongé la Thaïlande dans l'angoisse et fait les gros titres des médias. - Un millier de secouristes - Des équipes de spécialistes étrangers venus d'Australie, de Grande-Bretagne, du Japon, de Chine, ainsi qu'une trentaine de soldats américains, sont arrivées dans cette zone montagneuse reculée pour prêter main forte au millier de secouristes thaïlandais mobilisés. Devant l'entrée principale, d'autres secouristes tentaient de trouver le moyen d'accéder au réseau via deux cheminées. Les secours ont répété un exercice d'évacuation afin d'être fin prêts si le contact est établi et les enfants doivent être hospitalisés en urgence. Des pompes puissantes ont également été installées dans un village proche afin d'évacuer l'eau de la zone et de faciliter les efforts des secours. D'après les autorités, les enfants connaissaient bien les lieux. Ils se sont rendus à plusieurs reprises dans Tham Luang, ce qui alimente les espoirs qu'ils aient pu trouver des poches d'air pour se réfugier. L'alerte avait été donnée par une mère de famille qui ne voyait pas revenir son fils de l'entraînement. Les affaires des enfants - vélos et chaussures - ont été retrouvées quelques heures plus tard juste à l'entrée de la grotte, située dans un grand parc. Les secouristes ont également découvert il y a quelques jours des traces de mains et de pieds dans des cavernes du réseau. La famille et les proches sont présents et prient pour qu'ils soient retrouvés sains et saufs. "Ils me manquent", dit Thananchai Saengtan, 15 ans, un ami des joueurs. "Je veux qu'ils reviennent pour qu'on puisse à nouveau jouer au foot ensemble".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.