DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis: 459 enfants honduriens séparés de leurs parents

Vous lisez:

Etats-Unis: 459 enfants honduriens séparés de leurs parents

Etats-Unis: 459 enfants honduriens séparés de leurs parents
Taille du texte Aa Aa
Les autorités honduriennes ont identifié plus de 450 enfants séparés de leurs parents au nom de la politique américaine de "tolérance zéro" sur l'immigration illégale, et oeuvrent pour réunir les familles, a informé le gouvernement vendredi. "Au 9 juillet, 459 mineurs honduriens avaient été séparés de leurs parents, selon les rapports officiels", a annoncé le ministère des Affaires étrangères hondurien dans un communiqué. Jeudi, la directrice en charge de la protection des migrants, Liza Medrano, avait évalué ce nombre à 313. Au total, 289 parents honduriens ont par ailleurs été arrêtés aux Etats-Unis, selon le ministère. Le 7 mai, le gouvernement de Donald Trump a ordonné la séparation des parents et des enfants entrés sans papiers aux Etats-Unis, avant de renoncer à cette mesure fin juin, à la suite de pressions nationales et internationales. Une note envoyée à la secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Kirstjen Michele Nielsel, affirme que "le ministère des Affaires étrangères du Honduras s'est félicité de la décision des autorités américaines de mettre fin à la séparation des familles", précisait le communiqué. La ministre des Affaires étrangères María Agüero a demandé "d'urgence" la liste officielle des familles séparées ainsi que la localisation des parents et de leurs enfants afin de les réunir. Les Etats-Unis ont promis de réunir parents et enfants au plus tard le 26 juillet, selon Mme Medrano.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.