DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour de France: pour Christian Prudhomme, "le Tour a été rude"

Vous lisez:

Tour de France: pour Christian Prudhomme, "le Tour a été rude"

Tour de France: pour Christian Prudhomme, "le Tour a été rude"
Taille du texte Aa Aa

"Le Tour a été rude", a estimé son directeur Christian Prudhomme, samedi, à Espelette, à la veille de la conclusion sur les Champs-Elysées.

"Il a commencé bien avant le 7 juillet, par un scénario d'avant-Tour que l'on n'osait imaginer", a reconnu le directeur du Tour à propos du contrôle anormal du quadruple vainqueur, le Britannique Chris Froome, qui a fait ensuite l'objet d'un non-lieu.

"On se disait: 'il y a six mois pour avoir une réponse.' Mais il n'y avait pas de réponse. La réponse est finalement arrivée cinq jours avant le départ du Tour et cela a assurément joué sur l'atmosphère générale", a estimé Christian Prudhomme.

"L'immense majorité du public est un public familial et c'est toujours vrai", a-t-il ajouté. "Sauf qu'il y a eu trois kilomètres exécrables, après le virage des Hollandais dans la montée de l'Alpe d'Huez qui avait été magnifiquement tenu".

"Je suis frappé que dans des lieux mythiques du Tour, à l'Alpe d'Huez 2015 et 2018, au Ventoux 2016, s'agglomèrent des gens qui veulent se montrer, qui se moquent des champions du Tour. Ou qui sont parfois enthousiastes à l'excès et ne se rendent pas compte du danger qu'ils créent", a poursuivi le directeur du Tour en déplorant l'accident de l'Italien Vincenzo Nibali, "un battant hors pair, exactement le type de champion dont on a ô combien besoin".

Christian Prudhomme a insisté également sur les conditions météo, notamment la chaleur qui a contribué à rendre la course plus éprouvante.

"La chaleur, plus de 30 degrés, a usé les organismes", a-t-il relevé en rendant hommage au courage des coureurs à l'exemple du Britannique Mark Cavendish qui a tenu à rallier l'arrivée de l'étape de La Rosière, bien qu'étant 25 minutes au-delà des délais.

"Il a gagné 30 étapes et il va au bout de la souffrance parce qu'il respecte le Tour de France", a souligné le directeur du Tour qui, parmi toutes les émotions de l'édition 2018, a retenu la chute du Belge Philippe Gilbert dans la descente du Portet d'Aspet: "Il est remonté sur le vélo et a fait 60 kilomètres. Et on apprend après l'arrivée qu'il a une rotule cassée. Ce jour-là, Philippe Gilbert a symbolisé le courage des coureurs cyclistes qui sont des champions."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.