DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris, Monaco, Lyon... c'est reparti pour la France du foot

Vous lisez:

Paris, Monaco, Lyon... c'est reparti pour la France du foot

Paris, Monaco, Lyon... c'est reparti pour la France du foot
Taille du texte Aa Aa

Le PSG en grand favori pour se succéder à lui-même, ses challengers Monaco et Lyon en embuscade: après l'or russe des Bleus mi-juillet, le foot reprend ses droits ce week-end pour la première journée de Ligue 1 dans le pays champion du monde.

Nice entraîné par Patrick Vieira, Rennes l'européen, Lille le revanchard ou encore Saint-Etienne et Bordeaux tenteront de jouer les trouble-fête en haut de tableau. Et puis il y aura la ou les surprises. Coup d'envoi!

. Paris et ses figures

Le meilleur pour la fin: le PSG clôture cette journée inaugurale dimanche soir, face à Caen. Il a déjà entamé son habituelle razzia nationale (4-0 contre Monaco dans le Trophée des champions samedi dernier, avec une équipe bis) et compte poursuivre sur sa lancée, histoire ne pas connaître de retard à l'allumage comme lors des premières saisons de l'ère qatarie.

Au centre des regard, au-delà du célèbre gardien quadragénaire Gianluigi Buffon, plusieurs hommes. Thomas Tuchel, forcément: le nouvel entraîneur allemand, apparu détendu et proche de ses joueurs lors de la pré-saison, doit poursuivre son opération séduction en assurant et le résultat et le jeu. En attendant l'heure de vérité de la Ligue des champions, le successeur d'Unai Emery doit bâtir un esprit de groupe et lancer des signaux, dans sa gestion des stars, aux états de forme disparates, comme dans la promotion des jeunes.

Les autres hommes scrutés seront bien sûr Neymar et Kylian Mbappé. Le Brésilien doit renouer le fil d'une histoire sensiblement brouillée, de ses caprices autour des penalties à son Mondial pénible, en passant par la blessure qui a écourté sa saison. Apparu en fin de match lors du Trophée des champions, "Ney" doit raviver la magie qui l'avait escortée lors de son arrivée en grande pompe l'été dernier dans le cadre de son transfert record (222 M EUR en provenance du FC Barcelone).

Et Neymar doit désormais cohabiter avec un coéquipier devenu cet été un grand prétendant au Ballon d'Or, Mbappé, 19 ans seulement et déjà champion du monde, et qui, lui, a brillé en Russie. La pépite adoubée par le légendaire Pelé poursuivra-t-elle son ascension ? Y aura-t-il des tiraillements d'ego sur fond de statistiques, même si les deux hommes s'entendent bien ?

. Monaco, l'éternel recommencement

"Le mois d'août sera difficile, plus difficile que si le groupe était totalement formé. Mais ça va se régler. Petit à petit, tout le monde arrive à niveau", a dit Leonardo Jardim. Eternel recommencement, puisque le club du Rocher avait déjà démarré la saison dernière amputé d'une kyrielle d'éléments clef. Mais avait tout de même fini deuxième.

L'entraîneur monégasque a perdu cette fois ses récupérateurs Fabinho et Joao Moutinho, ainsi que son créatif Thomas Lemar, et ne peut encore compter sur le gardien Danijel Subasic, le latéral Djibril Sidibé ni sa recrue russe Aleksandr Golovin, trois pièces essentielles du Monaco 2018-2019. Et son buteur et capitaine Radamel Falcao, revenu tardivement du Mondial, n'est pas prêt à jouer un match entier...

L'ASM s'en va défier ainsi, clopin-clopant, une équipe de Nantes elle aussi renouvelée, et avec un nouvel entraîneur, le méconnu Portugais Miguel Cardoso (46 ans) à la place du prestigieux Italien Claudio Ranieri. Le 13e cornac des Canaris depuis 2007 et le début de l'ère Waldemar Kita...

Ce coach invité à s'appuyer sur le centre de formation se veut à l'opposé de son prédécesseur: "J'aime séduire les joueurs par le jeu et surtout j'apprécie de voir des équipes qui ont une identité et un modèle de jeu très clair", a-t-il expliqué. Bref, on rêve de ressusciter le fameux "jeu à la nantaise" du côté de la Beaujoire. Reste à l'effectif chamboulé, renforcé par des jeunes et des revanchards (Boschilia, Waris, Fabio), de trouver l'amalgame.

. Lyon, profiter de Fekir

Nabil Fekir, restera, restera pas, "c'est la question de l'été", admet Bruno Genesio dans un entretien à l'AFP. "Il est pour l'instant un joueur de l'OL. Je l'ai trouvé affûté et content de nous retrouver. C'est très important. On connaît aussi les tenants et les aboutissants sur Nabil. Nous attendrons la fin du mercato pour savoir ce qu'il en est".

Le transfert du capitaine lyonnais à Liverpool avait capoté juste avant la Coupe du monde. Depuis, le président Jean-Michel Aulas a assuré que son meneur de jeu fera la saison à l'OL, "à 90%". Le marché anglais a fermé ce jeudi soir, mais des clubs d'autres horizons pourraient s'intéresser au champion du monde.

L'OL a tout intérêt à bien carburer en ce début de saison pour que "Nabilon" se sente engagé dans une dynamique de groupe. Et, ça tombe bien, le Lyon connaît un mois d'août en pente douce: il reçoit Amiens dimanche après-midi, puis se rendra chez le promu rémois avant de recevoir deux fois de suite.

. Champions du monde fêtés

Les huit champions du monde évoluant en L1 présenteront le trophée décroché à Moscou.

Après les Marseillais Steve Mandanda, Adil Rami et Florian Thauvin vendredi soir, seront honorés dimanche Fekir à Lyon puis les Parisiens Mbappé, Presnel Kimpembe et Alphonse Areola au Parc des Princes. Sidibé sera quant à lui célébré un peu plus tard, lors du choc Monaco-Marseille prévu le 2 septembre (4e journée).

"Pour nous, c'est un symbole fort du travail commun réalisé par tout le football français", avait souligné auprès de l'AFP Nathalie Boy de la Tour, la présidente la Ligue (LFP) la semaine dernière.

Programme de la 1re journée de Ligue 1 :

Joué vendredi:

(20h45) Marseille - Toulouse

Samedi:

(17h00) Nantes - Monaco

(20h00) Angers - Nîmes

Lille - Rennes

Montpellier - Dijon

Nice - Reims

Saint-Etienne - Guingamp

Dimanche:

(15h00) Lyon - Amiens

(17h00) Bordeaux - Strasbourg

(21h00) Paris SG - Caen

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.