DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Tsitsipas fait encore des étincelles à Toronto

Vous lisez:

Tennis: Tsitsipas fait encore des étincelles à Toronto

Tennis: Tsitsipas fait encore des étincelles à Toronto
Taille du texte Aa Aa

Stefanos Tsitsipas n'en finit plus d'éblouir le public canadien: le Grec de 19 ans a renversé vendredi le numéro 3 mondial Alexander Zverev, sauvant deux balles de match au passage, en quart-de finale du Masters 1000 de Toronto.

Si Zverev, 21 ans, est le joueur le plus en vue de la "Next Gen" (nouvelle génération), Tsitsipas, 27e mondial, a prouvé qu'il n'avait rien à envier au talent de son aîné en le dominant 3-6, 7-6 (13/11), 6-4 au terme d'une bataille de 2h 30 min.

Après avoir terrassé Dominic Thiem, 8e mondial, puis Novak Djokovic, récent vainqueur de Wimbledon, le Grec a fait preuve d'un mental d'acier pour prendre sa revanche sur Zverev, qui l'avait battu la semaine dernière en demi-finale à Washington.

L'Allemand, tenant du titre au Canada, avait pourtant pris le meilleur départ en maîtrisant la première manche, avant de faire le break dans le 2e set.

"Je menais 6-3, 5-3 et je servais pour le match", s'est remémoré Zverev, dépité.

C'est le moment qu'a choisi Tsitsipas pour combler son retard et s'offrir un tie-break dantesque, où il a sauvé deux balles de match avant de remporter la manche.

Tsitsipas a de nouveau renversé la tendance dans la dernière manche en effaçant immédiatement un break de Zverev à 3-2.

L'Allemand a fini par craquer sur son service, quelques jeux plus tard, en commettant une double-faute fatale.

"Ça aurait dû être une victoire 6-3, 6-3", a estimé Zverev.

"Je serais venu en salle de presse il y a près d'une heure et demie. Mais maintenant, je vais me rendre à Cincinnati. Je vais tout faire pour me préparer et bien jouer là-bas."

Avec cette défaite, Zverev perd gros: en plus d'abandonner son titre acquis la saison dernière au Canada, il va laisser la 3e place mondiale à l'Argentin Juan Martin del Potro, pourtant forfait cette semaine en raison d'une douleur au poignet.

Assuré de figurer lundi dans le top 20 mondial, Tsitsipas tentera lui de poursuivre son parcours de rêve en demi-finale face au Sud-Africain Kevin Anderson, facile vainqueur de Grigor Dimitrov 6-2, 6-2.

"C'est super de réussir des choses pareilles", s'est réjoui Tsitsipas, plus jeune joueur à battre trois membres du top 10 dans le même tournoi depuis Rafael Nadal en 2006.

"J'ai toujours pensé que ça me prendrait plus de temps pour y arriver. Mais j'ai travaillé dur et ce n'est pas une surprise pour moi. Je pense avoir le jeu pour rivaliser avec ces joueurs."

Le numéro un mondial Rafael Nadal a ferraillé pendant 2h 21 min avec Marin Cilic, avant de trouver la clef face au Croate, 7e mondial (2-6, 6-4, 6-4).

Cilic, vainqueur de l’US Open en 2014, a réussi une entame parfaite en empochant le premier set avec un double-break, mais n’a pas pu tenir la distance face au "taureau de Manacor" dans les deux manches suivantes.

Grâce à cette victoire, "Rafa" est d’ores et déjà assuré de participer au le Masters de Londres, qui réunira les 8 meilleurs joueurs du classement ATP du 11 au 18 novembre.

À Toronto, l’Espagnol partira grand favori de sa demi-finale face au Russe Karen Khachanov, qui a dominé le Néerlandais Robin Haase 6-3, 6-1.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.