URSS : nostalgie et rancœur à Moscou où, trente ans après, les Russes sont divisés

Access to the comments Discussion
Par Euronews
URSS : nostalgie et rancœur à Moscou où, trente ans après, les Russes sont divisés
Tous droits réservés  Alexander Zemlianichenko/Copyright 1991 The Associated Press. All rights reserved   -  

Il y a trente ans, le 25 décembre 1991, la Place rouge n'accueillait ni manège ni stands, Mikhaïl Gorbatchev était encore pour quelques heures au Kremlin et l'Union soviétique était sur le point de disparaître.

Trois décennies plus tard, la nostalgie et rancœur n'ont pas disparu.

"Nous vivions bien, nous étions en paix..." confie une ancienne professeur des écoles croisée devant le mausolée Lénine. "Tout allait bien jusqu'à ce que les traîtres n'arrivent au pouvoir. Gorbatchev a ruiné l'Union soviétique. Et ce soûlard d'Eltsine l'a aidé."

"C'est quelque chose qui intéresse beaucoup mes parents" sourit de son côté un jeune homme de 18 ans. "Ils ont été marqués. Mais moi, je suis un citoyen de la Russie. Je ne savais même pas que c'était date anniversaire."

De son côté, Mikhaïl Gorbatchev estime aujourd'hui que chute de l'Union soviétique avaient rendu les Etats-Unis "arrogants" et suffisamment "imbus" de leur puissance pour soutenir l'élargissement à l'Est de l'Alliance atlantique.