Turkménistan : président de père en fils

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Gourbangouly Berdymoukhamedov à Achkhabad le 27 septembre 2021
Gourbangouly Berdymoukhamedov à Achkhabad le 27 septembre 2021   -   Tous droits réservés  Alexander Vershinin/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Le fils de l'autoritaire président Gourbangouly Berdymoukhamedov est en passe de prendre la succession de son père. La candidature à la présidence de Serdar Berdymoukhamedov, 40 ans et actuel vice-président du cabinet ministériel, a été annoncée par la télévision nationale mardi.

Sergei Grits/Copyright 2018 The Associated Press.
Serdar Berdymoukhamedov à Minsk le 6 avril 2018Sergei Grits/Copyright 2018 The Associated Press.

La présidence a de son côté annoncé qu'un scrutin anticipé aurait lieu le 12 mars prochain. 

Serdar Berdymoukhamedov est pressenti à la succession de son père depuis plusieurs années. Son père s'est officiellement fait surnommer Arkadag, le Protecteur. Goubangouly Berdymoukhamedov est arrivé au pouvoir en 2006 et, à partir de 2018, il a nommé son fils à différents postes clef du gouvernement.

Gourbangouly Berdymoukhamedov, président du pays, chef du gouvernement et du Sénat, est la principale figure de l'Etat depuis plus de 15 ans. Il est aussi connu pour ses apparitions à la télévision à cheval, à la salle de sport, à vélo, tirant sur des cibles ou composant des morceaux de rap patriotique avec son petit-fils.

Lors d'un discours au Parlement vendredi, il avait dit avoir pris la "décision difficile" d'amorcer une transition du pouvoir, estimant que le pays avait besoin de "jeunes dirigeants".

Son fils Serdar est actuellement la deuxième figure de l'Etat avec une vaste influence sur l'économie du pays. Ayant passé l'année dernière l'âge de 40 ans, il peut désormais se présenter légalement à la présidentielle.

Gourbangouly Berdymoukhamedov a dit souhaiter rester en politique en tant que président de la chambre haute du Parlement. Arrivé au pouvoir après la mort de l'excentrique Saparmurat Niyazov, Berdymukhamedov a instauré un culte de la personnalité omniprésent, similaire à celui de son prédécesseur. Sous son règne, le pays est resté difficile d'accès pour les étrangers. Le Turkménistan n'a signalé aucun cas d'infection dans le cadre de la pandémie de coronavirus.

Il s'est également efforcé de diversifier son économie, qui dépend essentiellement de ses vastes réserves de gaz naturel.