Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'Union européenne se prépare à prendre des sanctions contre la Russie

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
L'Union européenne se prépare à prendre des sanctions contre la Russie
Tous droits réservés  Virginia Mayo/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

Les ministres européens des Affaires étrangères étaient réunis à Bruxelles ce lundi, pour coordonner leur réponse face à la Russie dans le dossier ukrainien.

Si la diplomatie est privilégiée, les leaders européens se préparent à un éventuel échec du dialogue.

"Quand le moment viendra, je demanderai une réunion extraordinaire, parce que les sanctions sont une compétence du Conseil" a averti Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne dès son arrivée à Bruxelles.

"Nous sommes prêts à le faire quand le moment viendra. J'espère que ça n'arrivera pas, nous travaillons en ce sens" a-t-il ajouté.

Le ministre ukrainien des affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a été convié à cette réunion européenne, au moment où les affrontements armés reprennent dans l'est de l'Ukraine.

"Solidarité des 27 ce matin avec notre collègue ukrainien" a déclaré le ministre français des Affaires étrangères sur Twitter Jean-Yves le Drian, qui doit s'entretenir avec son homologue russe dans la journée.

Le regain de violence dans le Donbass est une situation jugée "très sérieuse" par le ministre danois des Affaires étrangères Jeppe Kofod.

"Nous espérons et nous travaillons pour le meilleur : pas de guerre. Mais nous nous préparons au pire si Vladimir Poutine continue ses provocations et son mépris de la diplomatie" a-t-il déclaré à son arrivée à Bruxelles.

D'après Kiev, quatorze bombardements des rebelles prorusses ont été répertoriés dans l'Est de l'Ukraine, blessant un soldat.

Les séparatistes ont pour leur part rapporté la mort de trois civils dans les bombardements ces dernières 24 heures, ainsi que l'explosion d'un dépôt de munitions dans la région de Novoazovsk, accusant des "saboteurs ukrainiens" d'en être responsables.

La France a annoncé dimanche soir que Vladimir Poutine et Joe Biden étaient d'accord sur le principe d'une rencontre prochainement, mais le Kremlin a finalement jugé cela prématuré, douchant les espoirs de reprise d'un dialogue direct entre Moscou et Washington.