Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Ukraine : le point quotidien sur la situation militaire

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz  & sasha vakulina
Sasha Vakulina présente la situation
Sasha Vakulina présente la situation   -   Tous droits réservés  Euronews   -  

 Les forces russes se sont retirées du nord de l'Ukraine -les zones autour de Kiev et de Tchernihiv- et certaines d'entre elles se regroupent actuellement en vue d'un redéploiement vers l'est du pays, qui est désormais le principal objectif des forces militaires russes.

Examinons la situation en Ukraine selon l'Institut pour l'étude de la guerre et le ministère britannique de la défense.

Après Kiev et Tchernihiv, les forces russes ont également entièrement évacué l'axe de Sumy.

Elles ont bombardé Kharkiv dans le nord-est de l'Ukraine et ont poursuivi leur opération offensive d'Izyum vers Slovyansk, mais n'ont pas réalisé de gains territoriaux majeurs au cours des dernières 24 heures.

Slovyansk, une ville de 125 000 habitants avant la guerre, avait été saisie par les forces soutenues par la Russie en 2014. Les troupes ukrainiennes l'ont reprise après des semaines de combats intenses. Et maintenant, les combats continuent des années après dans cette région.

L'Institut pour l'étude de la guerre (ISW) affirme que si l'Ukraine tient Slovyansk, la campagne de la Russie pour s'emparer des régions de Donetsk et de Lougansk "échouera probablement".

Le contrôle de ces villes, de cette zone, permettrait à la Russie de relier ses forces de différents côtés. Les responsables ukrainiens appellent les habitants de la région à évacuer :"Saisissez cette opportunité" de fuir "tant que c'est sûr".

Le maire de Marioupol déclare que plus de 100 000 personnes doivent encore être évacuées d'urgence de la ville, qui est encerclée par les forces russes. Les forces ukrainiennes contrôlent ici les parties centrales de Marioupol.

Dix couloirs humanitaires devaient être ouverts en Ukraine pour les évacuations civiles le 7 avril. Mais les habitants qui tentent de quitter Marioupol devront à nouveau utiliser leurs propres véhicules.