Guerre en Ukraine : la situation sur le terrain au 55ème jour

Access to the comments Discussion
Par sasha Vakulina
La situation en Ukraine au 55ème jour de guerre
La situation en Ukraine au 55ème jour de guerre   -   Tous droits réservés  euronews

La bataille du Donbass a commencé. Les forces russes ont entamé une nouvelle phase d'opérations offensives à grande échelle dans l'est de l'Ukraine, probablement destinées à conquérir l'ensemble des régions de Donetsk et Lougansk. La Russie considère cette région comme indépendante de l'Ukraine, a insisté mardi le ministre russe de la Défense et a appelé mardi toute l'armée ukrainienne à "déposer les armes".

Selon l'Ukraine, les forces russes attaquent maintenant les positions ukrainiennes sur toute la ligne de front de 480 km dans cette région clé.

Dans son dernier briefing, le ministère russe de la Défense indique que les tirs de missiles et l'artillerie ont frappé plus de 1200 cibles en Ukraine pendant la nuit.

Parmi les endroits lourdement bombardés se trouve Kharkiv. Ici, les forces ukrainiennes ont poursuivi une contre-attaque réussie au sud-est de la ville, prenant plusieurs petites localités. Selon l'Institut pour l'étude de la guerre, cette offensive ukrainienne obligera probablement les forces russes à détourner une partie de la puissance de combat destinée à l'axe d'Izyum, qui est au point mort.

Les troupes russes auraient capturé la ville de Kreminna. Selon l'Institut pour l'étude de la guerre, il est peu probable que ces offensives soient beaucoup plus réussies que les opérations ratées autour de Kiev.

Et maintenant dans le Donbass. Lorsque les autorités russes parlent du Donbass, elles désignent l'intégralité de deux grandes régions orientales, Louhansk et Donetsk.

Au début de la guerre, près des deux tiers des régions orientales étaient aux mains des Ukrainiens. Le reste était dirigé par des séparatistes soutenus par la Russie depuis 2014.

Toute la région du Donbass s'étend de la frontière nord jusqu'à la périphérie de Marioupol, au sud, où les forces russes ont poursuivi leurs assauts contre les combattants ukrainiens dans l'usine d'Azovstal. 

Des dizaines de milliers de civils sont toujours à Marioupol et ne peuvent être évacuées. L'Ukraine affirme qu'il n'y aura pas de couloirs humanitaires pour les civils piégés dans les zones de conflit pour la troisième journée consécutive car il n'y a pas eu d'accord avec la Russie. Les gouvernements régionaux exhortent les gens à évacuer les zones s'ils le peuvent et là où cela est encore possible.