This content is not available in your region

Les Russes continuent leur inexorable progression vers l'ouest de l'Ukraine

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Les alentours de Lyssychansk après le passage des troupes russes
Les alentours de Lyssychansk après le passage des troupes russes   -   Tous droits réservés  AP/Luhansk region military administration

Après avoir revendiqué une victoire majeure en prenant le contrôle de toute la région orientale de Louhansk, les forces russes avancent maintenant vers l'ouest et deux villes majeures de la région voisine de Donetsk : Sloviansk et Kramatorsk.

A Sloviansk, l'inquiétude monte à l'approche des Russes, et Andriy Gerasymenko, un habitant interrogé devant sa maison déjà en ruine, a peur :

"Je ne sais pas, je pense que ça va seulement empirer. Je pense déjà à partir. A mon avis il ne faut pas s'attendre à ce que les choses s'améliorent."

 À la périphérie de Lyssychansk, désormais sous contrôle russe, les troupes ukrainiennes se retirent, fatiguées et frustrées d'avoir des armes obsolètes. Un soldat qui répare son char endommagé raconte Lysychansk : " C'était l'enfer, mais nous la reprendrons", dit-il.

Un autre montre une vieille mitrailleuse utilisée pour contrer les Russes : "Venez voir", nous interpelle-t-il, elle date de 1944, c'est écrit là".

 Les alliés de l'Ukraine ont promis des armes modernes qui ont commencé à arriver sur la ligne de front, mais pas assez vite.

 À Kiev, la Première ministre suédoise Magdalena Andersson est venue apporter son soutien au président Zelensky. La Suède a déposé une demande officielle d'adhésion à l'OTAN et sa dirigeante a déclaré qu'une fois membre, elle soutiendrait une politique de porte ouverte pour admettre d'autres pays. Un message qui parle à l'Ukraine, désireuse d'adhérer à l'OTAN