Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le premier chargement de céréales ukrainiennes a quitté le port d'Odessa

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Départ du premier cargo de céréales lundi 1er août
Départ du premier cargo de céréales lundi 1er août   -   Tous droits réservés  Michael Shtekel/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

Le premier chargement de céréales ukrainiennes a quitté le port d’Odessa à 9h17, heure locale (8h17 heure de Paris) lundi, conformément aux termes de l’accord international avec la Russie signé à Istanbul. C'est le premier navire a quitter le port depuis début de l'invasion russe de l'Ukraine, le 24 février 2022.

Chargé de 26 000 tonnes de maïs à destination du Liban, ce premier navire, le "Razoni", battant pavillon de la Sierra Leone, est attendu le 2 août à Istanbul, où il doit être inspecté le Centre de Coordination Conjointe, géré à la fois par les deux nations belligérantes, mais aussi la Turquie et les Nations Unies.

tweet Oleksandr Kubrakov

La mise en œuvre de cet accord n'allait pas de soi tant la défiance est grande entre Kiev et Moscou, d'autant plus que l'armée russe avait bombardé Odessa quelques heures après sa signature. 

Cette reprise du trafic maritime est aussi un soulagement pour la Russie, qui peut ainsi exporter à nouveau ses produits agricoles et engrais - comme prévu dans l'accord d'Istanbul du 22 juillet, comme le commente le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov: "le départ du premier navire est un signe positif. C’est une bonne occasion de tester l’efficacité des mécanismes qui ont été convenus à Istanbul. Espérons que les accords seront mis en œuvre de toutes parts et que le mécanisme fonctionnera efficacement."

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a pour sa part remercié la Turquie pour le "_rôle central"_joué dans la conclusion de cet accord, et ajouté: "les alliés de l’OTAN soutiennent fermement la mise en œuvre intégrale de l’accord visant à atténuer la crise alimentaire mondiale causée par la guerre de la Russie en Ukraine."

Tweet Jens Stoltenberg

Selon le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, seize autres bateaux chargés de céréales "attendent leur tour" pour quitter Odessa. Ils devraient suivre des couloirs maritimes sécurisés, notamment débarrassés temporairement des mines flottantes posées par Kiev pour se protéger d'une attaque de la flotte russe.