Tito tour : un plongeon dans l'histoire sur les pas de l'ex-patron de la Yougoslavie

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Un billet de la "Marche avec Tito"
Un billet de la "Marche avec Tito"   -   Tous droits réservés  screnshot video

Aucune rue, ni place, ni statue ne porte à Zagreb le nom du dictateur yougoslave : le Tito tour a pour ambition de retracer son héritage controversé.

Adoré par les uns et haï par les autres pour son autoritarisme, Josip Broz Tito reste un personnage historique clivant, notamment dans les anciennes républiques yougoslaves.

Danijela Matijevic, organisatrice de la Marche avec Tito : "42 ans après la mort de Tito, le débat est toujours aussi animé. L'objectif du tour est d'essayer d'apaiser le débat, on ne peut pas oublier que Tito est l'un des géants politiques du 20e siècle".

Beaucoup de Croates se souviennent en premier lieu des répressions menées sous Tito contre toute forme d'opposition ou de nationalisme.

À Zagreb, le Tito tour revient aussi sur son passé à la tête de la résistance antinazie.

"J'avais envie d'apprendre des choses qu'on ne connaît pas, dont on ne parle pas" explique une touriste, "quelque chose de nouveau à Zagreb, et non pas encore la cathédrale, la Porte de pierre les autres lieux déjà connus."

Tito est né en 1892 à Kumrovec, un village au nord-ouest de Zagreb à la frontière avec la Slovénie.

La maison où il est né est aujourd'hui un musée et chaque année des milliers de personnes viennent célébrer sa mémoire le jour de son anniversaire.