This content is not available in your region

Explosion dans une base de Crimée : la Russie dénonce un "acte de sabotage"

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
 Sergueï Aksionov, gouverneur de Crimée nommé par Moscou, le 16 août 2022
Sergueï Aksionov, gouverneur de Crimée nommé par Moscou, le 16 août 2022   -   Tous droits réservés  Euronews

La Russie attribue finalement l’explosion de munitions en Crimée à un "acte de sabotage".

L’explosion de munitions qui s’est produite mardi matin sur une base militaire russe en Crimée, péninsule annexée par la Russie en 2014, était due à un "acte de sabotage", a assuré l’armée russe dans un communiqué. Le dépôt militaire situé près de Djankoï, dans le nord de la Crimée, "a été endommagé le 16 août dans la matinée à la suite d’un acte de sabotage", affirme le communiqué, cité par les agences de presse russes, qui ne désigne pas de responsables.

Tweet de Max Seddon, responsable du bureau de Moscou pour le Financial Times

"Des infrastructures civiles, parmi lesquelles une ligne à haute tension, une centrale électrique, une voie ferroviaire, ainsi que plusieurs maisons ont également été endommagées", a détaillé l’armée russe. Dans un premier temps, dans la matinée, le ministère de la défense russe avait lié l’explosion de ce dépôt de munitions à un incendie, sans préciser la cause de ce dernier.

Réagissant à ces explosions, Andriy Yermak, chef de l’administration présidentielle ukrainienne, a salué sur Telegram une "opération “démilitarisation” façon travail d’orfèvre par les forces armées ukrainiennes", qui continuera selon lui "jusqu’à la libération complète des territoires ukrainiens".