Le marché de l’immobilier transformé par le Covid

Par Euronews
The Exchange
The Exchange   -   Tous droits réservés  euronews

Confinement, télétravail, vacances reportées : nous nous sommes habitués au vocabulaire de la pandémie. Nous vivons à son rythme. Le Covid a changé la dynamique du secteur de l'immobilier, l'un des principaux moteurs de la croissance économique mondiale.

Le rebond de la pandémie alimente la reprise, mais l'augmentation des contaminations fait planer la menace de nouvelles restrictions de mouvement.

La reprise est inégale, mais les investissements ont atteint un niveau record : plus de 755 milliards de dollars au troisième trimestre : c'est 50 % de plus qu'il y a un an.

Les actifs des investisseurs sont diversifiés : le secteur résidentiel reste le plus vigoureux, devant les bureaux. Il représente 29 % de transactions.

À côté des chiffres et des statistiques, le marché de l'immobilier a toujours été profondément influencé par le design.

Laurence Llewelyn-Bowen est designer d’intérieur. Il estime que beaucoup de choses ont déjà changé.

Laurence Llewelyn-Bowen : « Les gens, maintenant, pensent qu'il y existe des façons très réconfortantes de décorer, des façons personnelles de décorer. Désormais, les gens aménagent pour eux même.

Euronews
Laurence Llewelyn-Bowen : « Les gens, maintenant, pensent qu'il y existe des façons très réconfortantes de décorer."EuronewsEuronews

Ils ne le font plus pour l'agent immobilier qui viendra évaluer leur bien, ni pour le collègue qu'on invitera à boire une bouteille de vin.

En réalité, les gens restent à la maison, dans des maisons et des environnements très confortables, très domestiques. »

Le Covid pousse les gens à rester chez eux et la tendance pourrait durer. Les goûts changent : alors quelles sont les répercussions sur les transactions ?

Notre reporteur Cyril Fourneris est allé à Paris interviewer une famille qui achète et vend quelques-unes des propriétés les plus prisées du monde.

Cyril Fourneris, Euronews : « La crise du Covid a fait trembler le marché de l'immobilier parisien.

C'est un des marchés les plus actif au monde depuis des décennies.

Mais les prix sont à nouveau à la hausse, l'immobilier de prestige est en plein boom, et Sotherby's et Barnes parlent même de 2021 comme une année record.

Euronews
"Les prix sont à nouveau à la hausse, l'immobilier de prestige est en plein boom."EuronewsEuronews

La famille Kretz anime une émission de télévision intitulée "L'agence parisienne". L’émission raconte leur propre histoire, celle d'une entreprise familiale spécialisée dans l'immobilier de luxe.

Valentin Kretz, courtier, Kretz and Partners : “2021 a été l'une de nos meilleures années. L'après Covid a fait bouger les choses. Par exemple, en 2021, nous avons fait +50 % par rapport à 2020. Pour nous, c'est vraiment une bonne année."

Olivier Kretz, fondateur de Kretz and Partners : Pour les grands appartements sans cet extérieur, les prix ont baissé ou se sont stabilisés. Pour les autres, avec extérieur, les prix ont augmenté. »

Sean Coghlan est le directeur de la recherche sur les marchés des capitaux de la société d'investissement immobilier JLL à New York. Il estime qu’en 2022, les investisseurs vont accorder une attention particulière aux concepts émergents.

Sean Coghlan : directeur général, JLL Capital Markets : « Nous sommes entrés dans une nouvelle ère où les espaces de vie, de travail et de jeu sont imbriqués. Nous en sommes encore au stade de l'expérimentation. Beaucoup de choses restent à déterminer et cela crée des opportunités.

Le développement durable était accessoire, il devient l'unique moyen d'avancer.

Les investisseurs peuvent désormais intégrer dans leurs projets la technologie des groupes qui ont des convictions très fortes.

Cela peut concerner de très nombreux secteurs du marché.

À mon avis, c'est l'un des thèmes qui va motiver des groupes d'investisseurs sur le marché l'année prochaine."

Le développement durable et la technologie sont donc les moteurs du design et de l'innovation !

Les investisseurs, les concepteurs et les commerciaux disent tous que le marché immobilier résiste au Covid.

Mais la pandémie, comme le changement climatique, ne fait que commencer à remodeler non seulement le secteur, mais aussi toute la société.

Pour les promoteurs, la psychologie et la culture deviennent aussi importantes que l'analyse financière.

En 2022, les sociétés immobilières devront s'adapter à une manière très différente de penser les espaces où nous vivons et travaillons.

À noter, dans le reste de l’actualité économique :

Les données sur la confiance des consommateurs dans la zone euro pour le mois de décembre :

Ces dernières semaines, le moral des consommateurs est plombé par les prix de l'énergie et le retour des mesures de restrictions.

L'augmentation des contaminations et le variant Omicron pourraient freiner les dépenses pendant les vacances de Noël.

La Turquie publie ses données mensuelles sur ses réserves de change.

Ankara a vendu un milliard de dollars de ses devises étrangères pour soutenir la lire qui a perdu 30 % de sa valeur par rapport au dollar. L'inflation atteint des niveaux record et le pays s'enfonce dans la crise économique.

Enfin, Nike publie ses résultats pour le deuxième fiscal et revoit à la baisse ses prévisions en prenant en compte les délais d'approvisionnement et la pénurie de main-d'oeuvre.

Pour 2022 Nike ne prévoit plus une croissance à deux chiffres, mais s'attend désormais à augmenter ses ventes de seulement 5 %.