DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Verbier Festival: les étoiles montantes du classique dans les Alpes

Vous lisez:

Verbier Festival: les étoiles montantes du classique dans les Alpes

Taille du texte Aa Aa

Des artistes en devenir qui cotoient les maîtres d’aujourd’hui, voilà le cocktail qui a fait la renommée du Verbier Festival dans les Alpes Suisses. Cette année, c’est la jeune pianiste chinoise Yuja Wang qui a ouvert la 17e édition.

23 ans seulement et déjà exceptionnelle, Yuja Wang adore l’atmosphère de ce festival: “On est des musiciens fous et on se retrouve tous ici dans cette petite ville, et on apprend à se connaître. Et puis il y a tous ces grands noms qui viennent en chair et en os et vous parlent. Ils sont tous gentils et fous. C’est très sympa, vraiment. C’est l’endroit le plus sympa au monde à fréquenter en été.”

Pendant 17 jours, Verbier vibre corps et âme pour la musique. Particulièrement recherché et apprécié, le Verbier Festival orchestra. De jeunes musiciens de 17 à 29 ans formés afin de se produire ensemble sous la baguette de chefs d’orchestres de renom comme le maestro Charles Dutoit, directeur musical de cette édition du festival: “C’est toujours très excitant surtout avec un orchestre international comme c’est le cas ici à Verbier. Des jeunes qui se ne connaissent pas ou peu, qui en quelques jours après avoir été entrainés individuellement par des tuteurs, de les mettre ensemble pour une répétition et de voir comment les intégrer en quelques jours.”

A Verbier, les journées sont consacrées aux répétitions, et les soirs où il n’y a pas de concert, certains continuent pour le plaisir en mode musique de chambre.

Corniste américain de 24 ans, Joe Assi est à Verbier pour la troisième fois: “Cet orchestre dégage beaucoup d‘énergie. Même s’il y a parfois quelques hésitations, il se reprend toujours et les jeunes se mettent au niveau des plus âgés. Ca fonctionne vraiment très bien parce qu’on a l’expérience et l‘énergie, elles se combinent et l’orchestre est fantastique”.

Plus de 1.000 candidatures ont été enregistrées pour cette édition, mais seule une petite centaine est retenue. Cette année, plus de 20 nationalités sont représentées. La Suisse en fait partie avec la violoniste Aurélie Matthey, 21 ans, qui rêve d’une carrière de soliste dans un grand orchestre: “On est 100 musiciens à travailler un mois ensemble, on mange ensemble, on répète ensemble, on sort ensemble. Ca crée des liens exceptionnels, que je ne peux pas oublier, ça c’est sûr.”

Verbier est également très spécial pour Yuja Wang. Suite à sa première participation il y a trois ans, elle a signé un contrat exclusif pour enregistrer un album: “J’adore jouer avec l’orchestre du festival parce que ce sont de jeunes musiciens, comme nous, ils ont beaucoup d‘énergie et on s’accorde très rapidement (…) “L’autre chose positive avec Verbier c’est de pouvoir jouer avec tous ces extraordinaires musiciens, ça m’aide à me dire que je peux progresser, et dialoguer avec eux en musique”.

Extraits musicaux diffusés dans ce reportage:

Sergei Prokofiev, Concerto pour piano N° 2 en sol mineur op.16
Gustav Mahler: Symphonie N° 1 en ré mineur « Titan »

www.medici.tv