DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Education d'urgence

Vous lisez:

Education d'urgence

Taille du texte Aa Aa

Haïti : l‘école après le séisme

Le 12 janvier 2010, un séisme d’une rare intensité faisait 200.000 morts dans la région de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti, et plus d’1,3 sans-abri. 60% des écoles ont été détruites. Leur reconstruction a commencé en avril. En septembre dernier, la plupart des enfants ont pu faire leur rentrée, certains dans des tentes ou des hangars.

Pakistan : quand la catastrophe crée l’opportunité

Quand la province pakistanaise du Balochistan a été submergée par les eaux, des milliers de familles ont perdu leur toit et leurs moyens de subsistance. Près de 7000 personnes ont dû se réfugier au camp du moulin de Jaffarabad. L’Unicef et des ONG partenaires y ont mis en place pas moins de 18 pôles scolaires temporaires.

Reshma, huit ans, fait partie des quelque 1400 enfants qui en bénéficient. Avant d’arriver au camp, elle n’avait jamais été exposée à une éducation formelle. Aujourd’hui, c’est avec fierté qu’elle partage ce qu’elle a appris avec sa mère et ses frères et soeurs.

Thaïlande : surmonter la vague

L‘école du village de Ban Kamala, sur l‘île de Phuket, dans le sud de la Thaïlande, a été épargnée par le tsunami. Seuls quelques bâtiments secondaires qui n‘étaient pas utilisés pour les cours ont été détruits par la vague.

Comme la plupart de ces enfants étaient très jeunes il y a six ans, leur professeur d’art plastique leur a demandé de dessiner ce dont ils se souviennent. Objectif : exorciser leurs peurs.

Les images du Pakistan sont présentés avec l’amiable autorisation de l’Unicef.