DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Azerbaïdjan célèbre Novruz, l'équinoxe du printemps

Vous lisez:

L'Azerbaïdjan célèbre Novruz, l'équinoxe du printemps

Taille du texte Aa Aa

Le nouvel an zoroastrien, l‘équinoxe du printemps, c’est aujourd’hui une fête célébrée dans de nombreux pays et inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

A travers des danses et des musiques traditionnelles, l’Azerbaïdjan célèbre le Novruz.

Cette fête ancestrale marque le début du printemps et le renouveau de la nature.

Elle promeut des valeurs de paix et de solidarité.

Elle prône la réconciliation et le bon voisinage, en contribuant à la diversité culturelle et à l’amitié entre les peuples.

“Les Azerbaïdjanais sont célèbres pour leurs traditions, et parmi elles la célébration du Novruz tient une place très spéciale. Cette fête existe depuis des temps préhistoriques. Les gens ont toujours célébré le réveil de la nature, de la vie. C’est pourquoi cette tradition se maintient depuis l’antiquité, elle est dans nos gènes. Même quand on nous a interdit de la célébrer, on continuait de le faire“explique le ministre de la Culture et du Tourisme.

Non loin de Bakou, une merveille de la nature: la montagne de feu ou Yanar Dag, une colline constamment en feu, alimentée par le gaz naturel qui s’y trouve.

“Yanar Dagh est toujours en feu, peu importe le temps, la pluie, le vent et même la neige, c’est sans fin. Cette flamme est un symbole sacré national de l’Azerbaïdjan. Le mot Azerbaïdjan lui même signifie “terre de feu” et le symbolisme du feu fait partie intégrante du Novruz” souligne la guide du site.

Pendant des milliers d’années, la terre de feu a été le berceau de plusieurs cultures et religions.

Au cours de leur histoire, les Azéris ont continué à célébrer le culte du feu de leurs ancêtres.

Avant l’arrivée du Christianisme et de l’Islam, le zoroastrisme était le principal courant de pensée dans la région.

Le temple du feu a été le témoin de l‘âge d’or de cette croyance.

“Le festival du Novruz que nous célébrons aujourd’hui remonte aux premières origines du zoroastrisme. De nombreuses traditions du Novruz subsistent depuis. Bien sûr, pour les zoroastriens, le feu était un moyen de communier avec Dieu. Pour nous, c’est simplement quelque chose de sacré qui nous lie au passé” indique le directeur du temple du feu.

Depuis 2009, le Novruz est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO en tant que tradition culturelle propre à de nombreux peuples.

“Cette fête a un côté foire, farce mais dans le bon sens du terme. Les organisateurs sont en train d’essayer de préserver ses caractéristiques traditionnelles, malgré les difficultés évidentes, en tenant compte que l’art folklorique ne reste jamais dans sa forme originale, il évolue constamment” explique cette experte à l’UNESCO.

Novruz c’est aussi une fête gastronomique.

“ C’est une des fêtes les plus délicieuses d’Azerbaïdjan. Notre menu repose en grande partie sur un large assortiment de riz et de kébabs mais pour cette fête nous ajoutons des patisseries et des fruits secs. C’est très beau, ça a beaucoup de goût et très riche en calories” raconte cette directrice artistique.

A la veille de l‘équinoxe, des dizaines de feux de joie s’allument dans chaque village pour un des rituels du Novruz.

“Les gens allument des feux de camps dans tous les jardins et les membres de la famille joignent leurs mains pour une danse puis sautent au dessus du feu en disant: dans ce feu, nous jettons tous nos malheurs” raconte la guide.