DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Charlene Wittstock, future princesse de Monaco

Vous lisez:

Charlene Wittstock, future princesse de Monaco

Taille du texte Aa Aa

Elégante, grande, blonde et souriante: Charlene Wittstock est un modèle de retenue et de patience. Le prince Albert l’a en effet cotoyé pendant dix ans avant de lui demander la main.

C’est dans le monde du sport, si cher au prince de Monaco, qu’il a finalment trouvé sa princesse. C’etait en 2000, quand elle a remporté la médaille d’or au 200 mètres dos au meeting international de Monaco. Viendront encore trois medailles d’or lors de la Coupe du Monde. Son parcours d’athlète a forgé, au fur et à mesure des entraînements, la personnalité de cette sudafricaine de trente-trois ans.

“Je pense qu’indépendemment de qui je suis, de qui je vais devenir et des attentes à mon égard, nous devons aider notre prochain, et donner le maximum à ceux qui en ont besoin, que ce soit par le sport, par des actions humanitaires ou d’autres activités. Je pense que c’est une vraie responsabilité.” déclare-t-elle.

Engagée depuis longtemps pour des causes humanitaires, Charlene a petit a petit soigné son image pour redonner du glamour la Principauté de Monaco.

Des airs de Grace Kelly soufflent à nouveau sur ce minuscule pays situé sur la Côte d’Azur, toujours en quête de notorieté. On devine ne serait-ce qu’une influence de l’ancienne star de Hollywood.

“Je suis sûre qu’elle a regardé toutes les photos de Grace.” affirme la rédactrice en chef du magazine Point de Vue. “Je suis sûr que même si Albert ne le sait pas vraiment, il y a quelque chose avec la blondeur, avec cette forme d‘élégance…Mais dans un sens elle est beaucoup plus forte.” ajoute-t-elle.

C’est vêtue comme un star que le 19 novembre dernier, Charlene est entrée pour la première fois dans la cathédrale de Monaco le jour de la fête nationale. Le protocole le lui empêchait avant l’annonce du mariage car elle ne faisait officiellement pas partie de la famille royale.

La jeune femme, de confession protestante, a aussi du se convertir au catholicisme pour épouser Albert II.

Mais c’est bien avant le mariage que la future princesse a commencé à exercer sa fonction, ce fut lors de la visite officielle du couple monégasque en Irlande le 4 avril 2011. Charlene Wittstock semble bel et bien avoir fait ses preuves pour mener à bien son rôle de princesse.