DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libre échange : une menace pour l'emploi ?

Vous lisez:

Libre échange : une menace pour l'emploi ?

Taille du texte Aa Aa

Bonjour. Je suis Chris Burns. Bienvenue dans the Network où nous nous connectons à ceux qui font l’actualité pour aller à l’essentiel d’un sujet. Attention : ils ont 25 secondes maximum pour répondre. Sinon… Voyons de quoi nous parlons aujourd’hui.

Les manifestations sont amères, parfois violentes. En pleine crise économique et financière, le libre échange et la mondialisation sont blâmés par de nombreux Européens.

Certains de ces mêmes pays où il est de bon ton de dénigrer la mondialisation, profitent des marchés mondiaux. Dans l’Union européenne, plus grand bloc commercial au monde, les exportations ont assuré un tiers des 1,8% de croissance en 2010.

En dépit des bénéfices, le libre échange est contesté. La résurgence des nationalismes économiques conduit certains à proclamer la mort du cycle de Doha sous l‘égide de l’organisation mondiale du commerce.

Les 27 eux, négocient avec d’autres puissances des accords bilatéraux de libre échange. Conséquences : certains secteurs redoutent de voir l’Europe submergée par des produits meilleur marché. Les salariés craignent pour leur emploi, les chômeurs désespèrent d’en retrouver. L’Europe à la croissance essoufflée a désespérément besoin des marchés mondiaux pour la sortir de la crise.

Avec nous dans cette édition de The Network à Bruxelles : Karel de Gucht, le Commissaire européen au commerce, au franc-parler. Il gérait auparavant le portefeuille de l’aide humanitaire et au développement.

Bernadette Ségol, secrétaire générale de la confédération des syndicats européens. Pour elle, l’Europe devrait agir pour éviter aux travailleurs de devenir des “jetons au casino du capitalisme”.

Reinhard Quick, président du groupe de travail européen sur les négociations de libre échange. Il plaide pour davantage de réformes structurelles afin que l’Europe soit plus compétitive sur les marchés mondiaux face aux économies émergentes en plein boum, dont elle a aussi besoin.