DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ukraine et l'Europe

Vous lisez:

L'Ukraine et l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Avec le PEJ – le Parlement européen des Jeunes

Cette semaine, voici la question d’Anna, une jeune Ukrainienne :
“Quand l’Ukraine fera-t-elle partie de l’Union européenne?”

Peter Stano, porte-parole de l’UE pour l’Elargissement et la Politique européenne de voisinage lui répond :

«L‘élargissement de l’Union européenne ne figure pas au calendrier. L‘élargissement de l’Union européenne concerne des pays qui demandent l’adhésion en répondant à des critères. Ces critères portent sur différents domaines, critères démocratiques, critères économiques, etc…

Lorsque nous parlons de l’Ukraine, l’Ukraine n’est pas au programme de l‘élargissement.

Aujourd’hui, l‘élargissement concerne des pays comme la Turquie, l’Islande, les pays des Balkans occidentaux comme la Croatie, la Serbie, le Monténégro. L’Ukraine est abordée par l’Union européenne dans le cadre de la Politique européenne de voisinage et sa dimension orientale qu’on appelle le Partenariat oriental.

Le partenariat oriental est une sorte d’instrument, un programme de l’UE sur la façon de travailler avec les partenaires de l’Est, avec les voisins de l’Est, et l’Ukraine est l’un d’entre eux et un très actif. Et nous travaillons avec eux afin de les rapprocher de l’Europe sur de nombreux plans, en termes de normes, de valeurs, mais aussi de coopération pratique.

Et spécialement en matière de coopération pratique: rien qu’en décembre 2011, nous avons conclu des négociations sur le texte d’un accord d’association qui, une fois signé et ratifié, sera sans précédent avec nos voisins de l’Est parce que cet accord d’association va rapprocher l’Ukraine de l’UE politiquement, et nous allons, c’est sûr, nous allons pouvoir renforcer l’intégration économique de l’Ukraine avec l’Union européenne.

Bien sûr, si vous parlez de relation plus étroite entre l’Ukraine et l’UE, il faut garder à l’esprit qu’il y a certaines attentes côté européen.

À l’heure actuelle, les dirigeants ukrainiens sont-ils prêts à adhérer à toutes les valeurs démocratiques, ce n’est pas clair. Je peux parler par exemple de la primauté du droit, de la justice sélective dans le cas de madame Tymochenko et d’autres anciens membres du gouvernement, dans ces cas, de notre point de vue, la justice est appliquée de manière très sélective et ces cas nous préoccupent…

Donc, quand l’Ukraine nous fera des signes montrant que ses dirigeants adoptent les véritables valeurs démocratiques, les normes européennes, alors nous pourrons aller de l’avant dans nos relations, aller de l’avant dans l’intégration de l’Ukraine la rapprochant de l’UE. “

“Si vous souhaitez, vous aussi, poser une question, rendez-vous sur notre site internet : euronews.com/u-talk.