DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Comment réformer le système des agences de notation?


u talk

Comment réformer le système des agences de notation?

Cette semaine, U talk s’intéresse aux agences de notation avec, pour commencer, la question d’Arnaud (Bruxelles) : Jusqu’à quel point les dirigeants européens vont-ils laisser les agences de notation diriger les bourses européennes. Va-t-on, à un moment, contrer ce lobbying spéculatif ?

Thierry Philipponnat, secrétaire général de Finance Watch lui répond :
C’est une bonne question. On ne peut pas laisser ce diktat continuer et pour cela, il y a une solution très simple qui est de permettre aux investisseurs de suivre les opinions des agences de notation sans en avoir l’obligation. Aujourd’hui, nous sommes dans un système absurde où quand une opinion d’agence de notation est donnée, l’investisseur est obligé de suivre cette opinion. Pourquoi ? Parce que les notations sont dans la réglementation financière. Il faut donc supprimer toute référence aux notations dans la réglementation pour que les investisseurs puissent suivre les notations s’ils en ont envie – ils ont cette liberté, c’est très bien – mais qu’ils n’en aient pas l’obligation. Ça, c’est vraiment la clé.

Question à présent de Sébastien (Bruxelles) : Quelles sont les directives prises par l’Europe concernant le financement des agences de notations ?

Thierry Philipponnat : L’alternative à l‘émetteur qui paie l’agence de notation, ce serait l’investisseur qui paie l’agence de notation. Alors, le conflit d’intérêt potentiel ne serait pas le même mais il pourrait être tout aussi réel. La question essentielle, c’est de s’assurer que tout le système ne dépend pas de l’opinion d’un seul. La clé pour avoir un système qui ne dégénère pas, c’est que, quand une agence émet une opinion, cela soit simplement une opinion et non pas la vérité avec un grand V. C’est pour ça que l’une des propositions faites par la Commission européenne qui consiste à établir un indice européen des notations – qui serait encadré et organisé par l’autorité des marchés financiers européenne – est une excellente proposition. Parce que qui dit indice, dit moyenne donnée par plusieurs agences et l’on dépendra de moins en moins de l’opinion d’un seul, de l’opinion d’une seule agence.”

Enfin, la question de Michael (Bruxelles) : Quand va-ton mettre en place une agence de notation européenne concernant les dettes souveraines ?

Thierry Philipponnat : Oui augmentons la concurrence! Oui, faisons des agences européennes! Mais ce n’est pas suffisant. Il faut également prendre les autres mesures : un indice européen de notation, retirer les notations de toute la réglementation financière pour que l’on se retrouve dans cette situation qui serait saine d’avoir d’avoir des analyses émises et non pas des verdicts.

Si vous souhaitez, vous aussi, poser une question, rendez-vous sur notre site internet : euronews.com/u-talk

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

u talk

Dans le contexte actuel, l'austérité est-elle la meilleure des politiques ?