Skip to main content

Quel après-Chavez?

04/01/13 18:38 CET

Quel après-Chavez?
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook
| Partager cet article
|

C’est l’une des dernières fois ou il est apparu en forme et triomphal. C‘était le soir de la victoire, en octobre dernier, Hugo Chavez était réélu pour un nouveau mandat qu’il n’effectuera peut être jamais.

Sera t-il présent pour l’investiture le 10 janvier et si oui, pour combien de temps ?

Chavez va mal, depuis longtemps. Et les rumeurs désormais sur son état de santé vont tellement vite que dans les rues de Caracas tout le monde évoque l’après Chavez.

Et autant dire que l’avenir est incertain. Le commandante a déjà désigné son successeur : Nicolas Maduro, l’actuel vice-président est le dauphin désigné de Chavez, mais son partenaire du parti, Diosdado Cabello, le président du parlement, est aussi sur les rangs.

Les deux hommes se livrent en secret une lutte fratricide même s’ils affichent en public une complicité. Ils n’ont pas le même parcours. Cabello est un militaire qui n’a aucun lien avec Cuba. Maduro lui est un civil, ex leader syndicaliste et très proche comme Chavez des frères Castro.

Si Chavez est investi mais n’est pas en mesure de poursuivre son mandat, c’est lui qui écopera sans doute du pouvoir, au termes d‘élections organisées dans les 30 jours.

Si Chavez n’est pas présent le 10 janvier, c’est Cabello qui assurera l’interim avant les élections. Dans l’un ou l’autre des cas, il y aura bataille, entre les chavistes eux mêmes et leurs adversaires.

Eduardo Gamarra, politologue, Florida International University: “Chavez, c‘était un gage de stabilité au Vénézuela, dans la mesure ou vous avez d’un coté une sorte de grande bataille au sein des pro-Chavez, les “Chavistes”, et de l’autre coté, il y a la crainte que l’opposition essaie d‘éliminer tous les acquis du chavisme réalisés au cours de la dernière décennie.”

L’opposition, c’est Henrique Capriles qui l’a incarnée lors des dernières élections. Le jeune leader de droite aura quoi qu’il en soit du mal à s’imposer lors d’un scrutin organisé 30 jours après le décès ou le retrait de Chavez, et qui sera forcement marqué par l‘émotion.

Pour l’instant, c’est tout le Vénézuéla, mais aussi l’Amérique latine qui retiennent leur souffle. Même avec un bilan national contrasté, Chavez pendant une décennie a transformé la politique et la géopolitique du continent, et aucune personnalité ne semble avoir le charisme et la légitimité pour prendre le relais.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
| Partager cet article
|

JavaScript est nécessaire pour regarder cette vidéo


Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?