DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Arrivé derrière Boeing en 2012, Airbus reste serein


Insight

Arrivé derrière Boeing en 2012, Airbus reste serein

En présentant son bilan d’activité 2012 jeudi, Airbus a affichait une certaine sérénité même si l’avionneur européen a enregistré bien moins de commandes que son concurrent et a livré moins d’appareils que lui.
«Nous avons dépassé notre objectif, tant pour les commandes que pour les livraisons», claironnait la direction d’Airbus jeudi.
Seule ombre au tableau, le nombre prévu des commandes de l’A380 : 30 exemplaires, n’a pas été atteint.
Avec 833 commandes nettes – ce chiffre tient compte des annulations – Airbus a enregistré une baisse de 41% par rapport à 2011, il faut dire que cette année-là, les A320 néo (remotorisés) avaient affolé les compteurs du constructeur européen. En revanche en 2012 Boeing a amélioré de près de 50% le montant de ses commandes nettes en 2011.
Les ennuis actuels du Dreamliner 787 de Boeing pourraient favoriser les commandes de l’A330 ou celles du futur A350. Mais en terme d’image, cette série d’incidents rejaillit sur tout le secteur aéronautique et le grand rival de Boeing ne peut pas s’en réjouir.
“Je pense que Boeing va foncer dans tous les cas, ils doivent le faire, explique Carter Leak, spécialiste du secteur aéronautique chez Capital Markets. S’ils trouvent quelque chose qui nécessite d‘être recertifié ça va coûter cher et ça peut ralentir les livraisons. C’est ça le risque”.

Malgré les retards de certains fournisseurs, Airbus est confiant concernant le programme A350, le vrai concurrent du Dreamliner de Boeing, dont le premier vol d’essai est attendu l‘été prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Insight

Mali : quel impact pour la région