DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Booster son chiffre d'affaires grâce à l'Ecolabel européen


business planet

Booster son chiffre d'affaires grâce à l'Ecolabel européen

Pour le consommateur, l’Ecolabel européen permet d’identifier plus de 17.000 produits qui ont un impact réduit sur l’environnement ; pour les entrepreneurs, c’est un véritable geste pour la planète. Mais il représente aussi un bon moyen de doper son business.

Une entreprise de Poitiers en France, Novamex-L’Arbre Vert est l’un des précurseurs en matière d‘écolabels en Europe. Elle a été par exemple, la première à obtenir la certification sur les shampoings et les gels douche.

Mais cette PME d’une centaine de salariés a construit son succès en pariant sur les écolabels pour les produits d’entretien du type lessive ou liquide vaisselle. Ce qui lui a permis de pénétrer le monde de la grande distribution et de passer de plusieurs centaines de milliers d’euros à quelque 26 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel.

“Au début des années 2000, il y avait vraiment très peu de produits certifiés,” précise son PDG Michel Leuthy, “il y avait beaucoup d’auto-proclamation, beaucoup de “greenwashing” : les premiers produits certifiés de manière internationale sur le marché,” souligne-t-il, “étaient nos produits et ce grâce à l’Ecolabel.”

En tant qu’entreprise écolabelisée, la société de Michel Leuthy est régulièrement auditée. Il investit d’ailleurs, énormément dans la recherche et le développement. “Nous avons sept chercheurs qui travaillent sur des formulations innovantes,” indique Michel Leuthy, “cela représente plus d’un million d’euros par an d’investissement en recherche et développement.”

Mais au fait, qu’est-ce que l’Ecolabel européen ? Il s’agit de la seule certification écologique officielle utilisable dans tous les pays de l’Union. Elle est délivrée par des organismes indépendants et atteste de la qualité écologique du produit tout au long de son cycle de vie. Autre point important : l’Ecolabel assure aussi le niveau de performance de l’article. D’après Emilie Machefaux, responsable Ecolabels européens pour l’ADEME à Paris, “il donne d’une part, la garantie que le consommateur achète un produit écolabelisé qui aura la même qualité que son équivalent standard sur le marché et d’autre part, que l’on n’aura pas besoin d’en utiliser deux fois plus pour arriver au même résultat en termes de performance.”

Il existe une cinquantaine de catégories de produits ou services susceptibles d‘être écolabellisés, mais attention : les critères peuvent varier. “Nous avons par exemple, le papier graphique, la peinture, les textiles, les matelas, etc,” explique Emilie Machefaux, “les critères d’attribution de l’Ecolabel européen sont spécifiques pour chaque catégorie de produits.”

Mais le dernier mot revient à Michel Leuthy, PDG de Novamex-L’Arbre Vert. Il nous livre ses clés du succès, la première étant tout naturellement, l’Ecolabel européen : “c’est une véritable caution pour mes allégations environnementales ; mais, – n’oubliez pas – être capable d’innover, c’est ce qui vous différenciera.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

business planet

Une aide sur-mesure pour les créatrices d'entreprise