DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Norvège et l'Union européenne

Vous lisez:

La Norvège et l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Simon, étudiant autrichien en année Erasmus à Oslo :
“Pourquoi la Norvège ne fait-elle pas partie de l’Union européenne ?”

La réponse de Rune Bjåstad, Ministre Conseiller (Culture et communication) à l’Ambassade Royale de Norvège à Paris :
“La raison est tout-à-fait simple : le peuple norvégien a dit non à deux reprises lors de référendums, à chaque fois à une courte majorité.
Les arguments pour le non étaient que l’adhésion était une menace pour la souveraineté de la Norvège, que les industries de la pêche et de l’agriculture en souffriraient et que l’adhésion se traduirait par une centralisation accrue et de moins bonnes conditions pour l‘égalité et l‘État-providence. La pêche compte énormément pour l‘économie norvégienne, surtout dans les régions côtières. C’est la deuxième industrie de notre pays, après le pétrole.

Mais il faut rappeler que sur le plan économique, la Norvège fait déjà partie du marché intérieur européen. Car la question peut être un peu trompeuse : en fait, nous sommes fortement intégrés dans l’Union européenne même si nous n’en sommes pas membres.
Economiquement, nous sommes égaux avec les autres Etats membres grâce à l’Accord sur l’Espace économique européen, ce qu’on appelle l’EEE. Depuis 1994, la Norvège fait pleinement partie du marché intérieur.

Nous participons à plusieurs programmes de l’UE comme le programme de recherche. Le programme d‘éducation Erasmus concerne également les étudiants norvégiens. Nous contribuons financièrement à tout cela.
L‘économie norvégienne est forte, le chômage est faible. Les Norvégiens ne voient donc aucun argument économique en faveur de l’adhésion à l’UE.”

Si vous voulez vous aussi poser une question dans U talk, vous pouvez cliquer sur le bouton ci-dessous.