DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

LEDs UV : une technologie pour purifier l'eau à moindre coût


futuris

LEDs UV : une technologie pour purifier l'eau à moindre coût

En partenariat avec

Comme des poissons dans l’eau mais une eau pure grâce à une nouvelle technologie basée sur le rayonnement de LEDs UV et la photocatalyse. Un dispositif de purification développé dans le cadre d’un programme de recherche européen réunissant un consortium de PME et l’Institut de technologie de Cork en Irlande.

Il nécessite deux ingrédients principaux : le dioxyde de titane et des LEDs UV pour permettre la photocatalyse. “Nous mettons ces billes dans ce petit logement explique Patrick Dunlop de l’Université d’Ulster, nous utilisons ensuite les LEDs pour faire rayonner les UV sur le revêtement en dioxyde de titane (TiO2). L’eau du réservoir à poissons est envoyée dans le réacteur, dans la spirale où se trouvent les billes recouvertes de TiO2 puis l’eau revient simplement à travers la pompe dans l’aquarium.”

Le rayonnement ultraviolet est couramment utilisé dans la purification de l’eau car ses faisceaux de lumière peuvent éradiquer les bactéries et les virus. Pour les produire, on utilisait jusqu‘à présent des lampes au mercure pas vraiment écologiques. L’alternative : le rayonnement de lampes à UV-LED. Première étape : caractériser et décider des sources UV pour ce procédé.

“La lumière sort de cet appareil, passe par la fibre jusqu‘à ce détecteur indique Liam Lewis de l’Institut de Technologie de Cork. Et depuis ce détecteur, on obtient une image qui s’affiche sur l‘écran, ce qui nous renseigne sur l’intensité et la répartition de la lumière issue de la LED. Nous pouvons utiliser ces données pour caractériser la lumière. Nous pouvons utiliser cette caractérisation pour travailler à un niveau efficace qui nous donnera des informations sur ce dont nous avons besoin pour les différents modèles quand nous développerons le réacteur lui-même. “

La technologie LED est de plus en plus utilisée notamment dans le domaine des ultraviolets souligne le coordinateur du projet Niall Bolster : “Il y a une montée en puissance de la technologie LED. Nous recevons de plus en plus de demandes émanant de personnes qui n’utilisent pas aujourd’hui cette technologie, mais qui se tiennent au courant de ses avancées pour choisir le moment où elles pourront utiliser les LEDs dans leurs procédés et dans leurs applications. “

La photocatalyse est très efficace pour éliminer une très faible concentration de polluants. Le rayonnement des UV sur le dioxyde de titane est plus puissant que le chlore.

Lorsque les bactéries se déplacent dans l’eau jusqu‘à la surface du catalyseur, elles deviennent inactives grâce au procédé de photocatalyse.

“Les solutions industrielles peuvent nettoyer de manière très efficace de fortes concentrations de polluants, mais il y a un niveau où il est très difficile de le faire et où la photocatalyse devient de fait très utile souligne Jan Procházka. Nous avons réalisé que les grandes entreprises ne sont pas très favorables à ce type de nettoyage, car cela pourrait coûter très cher et surtout parce qu’il s’agit d’une activité à long terme.”

Avec ce petit réacteur, le consortium pourrait montrer la voie pour de plus grands appareils de purification de l’eau qui pourraient être utiles dans l’industrie.

http://www.aqua-pulse.org

Le choix de la rédaction

Prochain article

futuris

Les lagunes d'Europe observées à la loupe