DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Réduire la facture énergétique des salles de sport


futuris

Réduire la facture énergétique des salles de sport

En partenariat avec

On vient s’y détendre, entretenir son capital santé ou brûler des calories… L’Europe, compte environ un million et demi d‘équipements sportifs pour répondre aux besoins de ses habitants. Mais la plupart d’entre eux, piscine, salles de sport voire même certains terrains en extérieurs, se révèlent très énergivores.

Comment renforcer l’efficacité énergétique de ces infrastructures?

Le préalable consiste à mesurer les besoins en ventilation et les variations de la consommation d‘énergie selon les lieux et les périodes d’affluence.

Des chercheurs européens s’y attèlent.

Parmi eux, Donato Zangani, ingénieur et coordinateur du projet D´Appolonia/Sporte2 :

“Notre objectif était de développer une plate-forme modulable, évolutive, et qui nous permettrait de répondre à 4 questions : comment, quand pourquoi et où l‘énergie est-elle utilisée au sein des équipements sportifs? Pour y répondre, nous avons développé 4 modules indépendants, conçus pour enregistrer, contrôler et optimiser la consommation d‘énergie. Ensuite il s’agit de relayer ces résultats auprès des responsables des équipements sportifs, pour qu’ils soient informés de leur consommation selon les différentes variables.”

Dans cet équipement sportif pilote, situé dans les environs de Rome, des détecteurs ont été installés à divers endroits pour comprendre comment l‘énergie est répartie, entre l‘éclairage, le chauffage ou la ventilation. Il s’agit également de mesurer les effets des usagers sur ces variations d‘énergie et le couple thermohygrométrique, soit le rapport entre la température et l’humidité contenue dans l’air.

“Ces détecteurs, par exemple, nous ont permis de comprendre qu’il y a ici une très forte variation de température, due aux emplacements du bassin et de son système de ventilation, explique Marco Arnesano, ingénieur spécialisé en mécanique et thermique à l’Université polytechnique des Marches à Rome.
Il y a environ 7 degrés de différence entre la partie orientée au nord et la face sud. Cela signifie qu‘à l’intérieur de cet espace, il y a une énorme variation thermo-hygrométrique. Ces sondes optimisées nous permettent de déterminer cette variation, avec précision, et de manière abordable.”

Les données sont ensuite envoyées à un module central. Une fois collectées et analysées, elles peuvent permettre de fournir des recommandations précises pour réaliser des économies d‘énergie.

“Ces capteurs mesurent la consommation d‘énergie dans la salle de gym, la piscine, les vestiaires, les bureaux, dans chaque espace du bâtiment, explique Nicola Daldosso, physicien chez Schneider Electric. Des détecteurs permettent également de mesurer la température ainsi que l’humidité contenue dans l’air.
Et ce module reçoit toutes les données et les garde en mémoire, ce qui permet de contrôler, grâce au web et à un logiciel spécial, chaque paramètre en fonction des différents lieux.”

Selon les chercheurs, cette plateforme pourrait permettre de réduire la facture énergétique d’une infrastructure comme celle-ci de 30%, et ce 5 ans après son installation.

Une prévision plutôt bien accueillie par les gérants d‘équipements sportifs :

“Je suis convaincue que ces détecteurs, une fois distribués dans les différentes salles de sport, vont me permettre d’optimiser la consommation d‘énergie, assure Valeria Giovanelli, responsable de Fidia Sport Srl. Par exemple, je saurai comment réguler la consommation en fonction des périodes où il y a moins d’activité, ou durant les heures de pointe.”

Ce nouveau système devrait également permettre de réduire les émissions de CO2 de 30%.

www.sporte2.eu

Le choix de la rédaction

Prochain article

futuris

LEDs UV : une technologie pour purifier l'eau à moindre coût