DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pourquoi la Corée du Nord menace le reste du monde ?

Vous lisez:

Pourquoi la Corée du Nord menace le reste du monde ?

Taille du texte Aa Aa

Ces dernières semaines, la Corée du Nord a multiplié les pressions politiques et militaires en menaçant ses ennemis, la Corée du Sud, le Japon, et les Etats-Unis. Cela a commencé en février avec un essai nucléaire souterrain qui lui a valu des sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU. La menace nucléaire n’est pas très loin.

Selon les estimations, la Corée du Nord dispose de près de 10 têtes nucléaires, soit beaucoup moins que la Russie, qui en possède 8500, ou que les Etats-Unis, qui en ont 7700. Mais Pyongyang pourrait avoir la capacité de frapper les Etats-Unis en utilisant son missile Taepodong 2, qui a une portée de 6.000 km, ou le UNHA 3, qui dispose, lui, d’une portée de 10 000 km.

Pour faire un point sur la situation, nous avons contacté Steven Herman, chef du bureau de Voice of America à Seoul.

Michel Santos, euronews : Steven Herman, est-ce que Pyongyang pourrait aller jusqu‘à lancer une attaque ?

Steven Herman : Ecoutez, aucun expert avec qui j’ai parlé dans la sphère diplomatique, militaire, ou au sein des services de renseignements, ne pense que la Corée du Nord va attaquer.
Ce qu’elle pourrait faire, c’est un test de lancement de missile. Mais il est peu probable qu’elle teste le missile de moyenne portée Musadaun, parce qu’il n’a jamais été testé, et parce qu’en ce moment le pays célébre l’anniversaire du fondateur Kim Il-Sung. Alors si c’est un échec, cela pourrait être embarassant.
Mais pour l’instant, la Corée du Nord laisse tout le monde dans l’incertitude, donc, on ne peut pas prévoir ce qui peut se passer. Mais une guerre semble peu probable pour l’instant.

Michel Santos, euronews : Qui dirige actuellement la Corée du Nord ?

Steven Herman : Là dessus je pense qu’il n’y a aucun doute. C’est le leader Kim Jong-Un, petit fils du fondateur Kim Il-Sung.
En Corée du Nord, le lien du sang est très important. C‘était le cas avec les rois pendant des siècles, et donc il n’y a pas vraiment de doute, même s’il est très jeune, et que ce qu’on entend sur lui, c’est qu’il est inexpérimenté, fou, diabolique même. On entendait la même chose lorsque son père Kim Jong-Il a accédé au pouvoir. Beaucoup de personnes prédisaient l’effondrement du régime. Bien sûr Kim Jong-Il est resté très longtemps au pouvoir.

Michel Santos, euronews :Mais certains disent que la Chine serait à l’origine de cette crise, et que la principale cible serait le Japon, pour des intérêts pétroliers et le contrôle d‘îles dans le pacifique. Qu’en pensez-vous ?

Steven Herman : Que la Chine est derrière tout ce là, c’est une théorie intéressante, mais je ne pense pas que beaucoup de personnes y adhèrent.
Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation.
La Corée du Nord a besoin d’attention, elle veut négocier et être reconnue par Washington, elle veut être prise au sérieux, et et aussi obtenir de l’aide, même si cette aide doit venir de Washington ou de Séoul.
En provoquant ainsi, et en laissant le pays dans cet état de guerre imminente, elle pourrait causer des dommages à l‘économie ici, dans le Sud.

Peut-être que la Corée du Nord tente d’obtenir des concessions de la nouvelle présidente de la Corée du Sud, Park Geun-hue. Pour peut-être obtenir à nouveau une aide alimentaire que plusieurs de ces prédecesseurs lui fournissaient il y a quelques années.