DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

instabilité politique au Portugal : la Bourse de Lisbonne chute

Vous lisez:

instabilité politique au Portugal : la Bourse de Lisbonne chute

Taille du texte Aa Aa

Le mercredi 3 juillet au matin, la Bourse de Lisbonne dévissait de près de 6%. En cause, la situation politique au Portugal qui fait chuter la Bourse de Lisbonne, et celle des autres.

Lundi, le ministre des finances portugais Vitor Gaspar, critiqué pour son application stricte des recommandations de la Troïka, remettait sa démission. Hier c’est Paulo Portas, ministre des affaires étrangères qui déclarait vouloir partir. Cependant le premier ministre, Pedro Passos Coelho, à refusé que celui-ci quitte son poste afin d’assurer une “coalition politique”.

Ces démissions successives ont créé une instabilité politique. Or comme l’expliquait à BFMTV Cyril Regnat, stratégiste obligataire chez Natixis, “les marchés n’aiment pas l’instabilité politique”. Ce qui explique une chute des cours.

En effet, vers 7h50 heure locale, l’indice PSI-20, qui reflète l‘évolution des 20 valeurs les plus importantes et les plus liquides du marchés portugais Euronext Lisbon, plongeait de 5,62 % à 5.219,56 points, avec l’ensemble des valeurs dans le rouge.

Les titres bancaires étaient les plus pénalisés, la BCP s’effondrant de 12,9%, la BES de 11,6%, la BPI de 10,32% et la Banif de 7,61%.

Parmi les poids lourds de la Bourse de Lisbonne, Portugal Telecom chutait de 5,07%, le groupe pétrolier Galp de 4,43%, l‘électricien EDP de 4,18% et le groupe de distribution Jeronimo Martins de 3,79%.

Sur les marchés obligataires, où s‘échangent les titres de dette, le taux des emprunts à 10 ans du Portugal est passé au-dessus de 8%, pour la première fois depuis novembre 2012, témoignant également d’une forte inquiétude des investisseurs face à l’incertitude politique.

Dans la foulée c’est la Bourse de Madrid qui chutait de plus de 3% à 10h, le Dax de plus de 2% et l’indice phare de la place parisienne chutait de 1,66%.