DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Santé : le Myolastan et ses génériques retirés du marché européen


monde

Santé : le Myolastan et ses génériques retirés du marché européen

Le Myolastan ainsi que ses génériques utilisés dans le traitement des contractures musculaires douloureuses en rhumatologie sont retirés du marché européen ce lundi. Ce retrait, en France, est accompagné d’un rappel de toutes les boîtes disponibles a précisé l’Agence du médicament (ANSM) mardi dernier. En cause : la molécule de tétrazépam, utilisé dans ces relaxants musculaires, qui peut provoquer des effets indésirables cutanés rares mais graves.

Les médecins sont appelés à ne plus instaurer ou renouveler de traitement par tétrazépam et les pharmaciens à informer les patients concernés.

Les problèmes de sevrage devraient pouvoir être évités car, selon les données de l’ANSM « le tétrazépam est utilisé sur de courtes périodes » en France.

Mais « dans les cas exceptionnels d’utilisation au long cours, un risque de syndrome de sevrage ne peut cependant pas être exclu », prévient-elle.

Ce médicament est commercialisé depuis 1969 mais le suivi des effets indésirables par le dispositif de pharmacovigilance français a montré que le tétrazépam, pouvaient entraîner des effets indésirables cutanés très rares mais très graves voire mortels. L’ANSM a jugé que la balance bénéfice / risque n’était plus positive. Elle a donc saisi l’Agence Européenne du médicament (EMA) qui est arrivée, en avril dernier, à la même conclusion que l’Agence française. Le feu vert pour la suspension a finalement été donné par la Commission Européenne en juin.

Prochain article

monde

Bulgarie : le président évoque de nouvelles élections pour sortir de la crise