DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La France relance la « taxe carbone »


monde

La France relance la « taxe carbone »

Quatre ans après l’abandon du projet de taxer les émissions de CO2, le gouvernement français a soulevé l’idée d’une taxe sur l‘énergie pour la protection du climat. Le ministre français de l’Ecologie, Philippe Martin, a annoncé l’adoption d’une telle mesure, sans en préciser le montant ou le mode d’application. La nouvelle taxe, qui sera insérée dans la loi de finances en préparation pour la fin septembre, arrive à l’heure où des voix s‘élèvent au sein de la majorité pour mettre en garde contre un “ras-le-bol fiscal” des Français.

Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, s’est dit mardi “très sensible à ce ras-le-bol fiscal [qu’il] ressent de la part de [ses] concitoyens”. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a de son côté estimé qu’il y avait un niveau de prélèvements “au delà duquel on ne doit pas monter”.

C’est justement cette semaine que les contribuables français vont recevoir leur avis d’impôts sur le revenus 2012, souvent accompagnés d’ajustements sources de surprises désagréables.

L’application d’une contribution climat-énergie fait partie des revendications des Verts. Les ministres refusent le titre de “taxe carbone”: “L’intention du gouvernement – a dit le porte-parole de l’exécutif Vallaud-Najat Belkacem – est de le faire de telle manière à ce que les taxes existantes soient mises davantage au service de la transition énergétique du pays en encourageant des activités ou des produits respectueux de l’environnement”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des verres et des pailles détectent "la drogue du violeur"