DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Loukachenko, oignons et bousiers, lauréats des « anti-Nobel »

Vous lisez:

Loukachenko, oignons et bousiers, lauréats des « anti-Nobel »

Taille du texte Aa Aa

Les petits frères des prix Nobel, les Ig Nobel , ont rendu leur verdict hier. La 23ème cérémonie de remise des prix pour la « recherche qui fait rire les gens puis après les fait réfléchir » s’est tenue vendredi dernier à Harvard aux Etats-Unis.

Voici les gagnants. (liens en anglais) :

Médecine
A des chercheurs japonais « pour avoir évalué l’effet de l’écoute d’un opéra sur des transplantés cardiaques qui sont des souris ».
Présupposant qu’ils existent des liens entre les réponses immunitaires et des fonctions cérébrales comme l’odorat, l’ouïe et la vue, les chercheurs japonais ont fait écouter à des souris transplantées cardiaques trois types de musique, de l’opéra (La Traviata), de la musique classique (Mozart) et de la musique new age (Enya) ou six fréquences uniques pendant sept jours. Ils ont ensuite observé si des cellules régulatrices de la greffe étaient générées. Seul l’opéra, ont-ils trouvé, a eu des effets sur la réponse immunitaire prolongeant la survie du patient à la greffe.
En savoir plus

Psychologie
A des chercheurs français « pour avoir confirmé, par l’expérience, que les gens qui pensent être saoul pensent aussi être beau ».
L’équipe du chercher Laurent Bègue du laboratoire inter-universitaire de psychologie de Grenoble a intitulé son étude « La beauté est dans les yeux du buveur de bière ». Son expérience s’est faite en deux temps. Il a tout d’abord demandé à 19 consommateurs d’un bar de Grenoble de noter sur une échelle de sept points s’ils se trouvaient séduisant, intelligents, originaux et drôles. Puis leur taux d’alcoolémie a été mesuré. Les plus alcoolisés se sont révélés être ceux qui se sentaient les plus séduisants. Puis dans un second temps, il a fait goûter une boisson à 94 hommes sans préciser si elle était alcoolisée ou non. Certaines l’étaient et d’autres non. Les résultats ont montré que ceux qui pensaient avoir bu de l’alcool, qu’ils en aient bu ou non, se pensaient plus séduisants. En revanche, ceux qui avaient réellement bu de l’alcool sans le savoir ne se pensaient pas plus séduisants. « Cela peut sembler anecdotique mais ça soulève en réalité de vraies questions de recherche”, explique Laurent Bègue. Elle peut permettre de mieux cibler les messages de prévention sur les dangers de l’alcoolisation excessive. “Tout le monde croit que l’alcool désinhibe, augmente l’assurance. Lorsqu’on met en cause ces croyances, ça a des conséquences sur le consommateur”, note M. Bègue.
En savoir plus

Biologie et astronomie
A une équipe internationale de chercheurs « pour avoir découvert que le bousier peut retrouver son chemin grâce à la voie lactée lorsqu’il est perdu. »
Les chercheurs ont découvert que le bousier, en Afrique, est capable d’utiliser le soleil, la lune et les étoiles pour s’orienter. Il perd ses capacités si le ciel est couvert. Il s’agit du premier insecte connu capable de se repérer ainsi. Le bousier sait aussi se diriger lorsque seule la voie lactée est visible et il est le premier de tout le règne animal à être connu pour le faire.
En savoir plus

Ingénierie de la sécurité
A feu Gustano Pizzo (Etats-Unis) pour avoir inventé un propulseur à pirate de l’air.
Mort en 2006, Gustano Pizzo avait déposé en 1972, un brevet pour un système anti-pirate de l’air. Le système consiste en des trappes placées sous le sol juste devant la cabine des pilotes. Elles peuvent être ouvertes à distance, faisant tomber le pirate dans une capsule qui est alors larguée avec un parachute hors de l’avion. La police, prévenue par radio, peut alors venir arrêter le criminel.
Lien vers le brevet

Phyisque
A une équipe russo-européenne « pour avoir découvert que certaines personnes pourraient marcher sur l’eau d’une mare si ces gens et cette mare étaient sur la lune ».
Il n’existe que deux moyens pour l’homme pour marcher sur l’eau. Le premier avait été découvert par Léonard de Vinci et consiste à marcher avec des engins flottants comme de très grandes chaussures ou palmes. Le deuxième moyen consiste à réduire la gravité. Or ce dernier phénomène n’a jamais été étudié et personne ne savait à partir de quelle gravité les hommes seraient capables de marche sur l’eau tel le lézard basilic. En dehors de la comparaison physiologique des espèces, les chercheurs expliquent que les autres applications possibles des résultats seraient la construction de robots inspirés du vivant et le développement de nouveaux moyens de locomotions. Les cobayes ont ainsi marché sur l’eau d’une piscine gonflable pour enfants, soulevés par un harnais pour simuler la faible gravité et chaussés de petites palmes.
En savoir plus

Chimie
A des chercheurs japonais « pour avoir démontré que le procédé biochimique qui fait que les oignons font pleurer les gens est bien plus complexe que ce que les scientifiques ne le pensaient jusque-là ».
Cette étude date de 2002. Elle a mise à jour une enzyme inconnue jusqu’alors responsable de cette réaction lacrymale. Les chercheurs ont ainsi montré qu’il serait possible de développer un oignon conservant tout son goût et ses valeurs nutritives qui ne ferait pas pleurer en régulant à la baisse l’activité de cette enzyme.
En savoir plus

Archéologie
A des chercheurs nord-américains pour avoir fait un ragoût de musaraigne, l’avoir mangé sans mâcher et vérifié leurs excréments des jours suivants pour voir quels os seraient dissous dans le corps humain ou non.
Réalisée par des anthropologues, cette étude cherchait à comparer les dommages que causent les dents d’une part et l’acide gastrique et le principe de digestion de l’autre sur les os qu’ingèrent les humains. Ainsi sera-t-il plus simple désormais de “lire” les ossements retrouvés sur des sites archéologiques : s’agit-il de restes d’un repas ou d’un animal mort ? Est-ce un animal carnivore ou un humain qui a mangé cet animal ?
Les chercheurs ont ainsi découvert que les plus gros os ont largement été digérés et ne sont pas ressortis intacts. Jusque-là, les chercheurs présumaient que les carnivores causaient des dommages aux os de leur repas soit avec leurs dents (gros carnassiers), soit avec un outil tel un couteau (humain). Or cette étude prouve au contraire que le système digestif est le principal responsable de la destruction des éléments osseux d’un repas.
En savoir plus

Paix
Au président biélorusse Alexander Loukachenko pour avoir interdit les applaudissements en public ET à la police biélorusse pour avoir arrêté un homme manchot coupable d’avoir applaudi en public.
Dans un pays où les libertés individuelles sont plus que relatives, la situation économique ne cesse de se détériorer. La Biélorussie s’enfonce dans une crise sans précédent. Las, opposants et détracteurs de l’homme fort de Minsk lancent, en 2011, un mouvement de protestation à l’image de ce pays ubuesque : applaudir sans cesse pour marquer sa désapprobation. Le mouvement fait rapidement tâche d’huile grâce aux réseaux sociaux. Dans toutes les villes du pays, des applaudissements se font entendre. Face à constat, Loukachenko fait interdire cette “pratique”. Ainsi, lors du 3 juillet 2011, jour de la fête de l’indépendance du pays, le dernier dictateur d’Europe a prononcé son discours face à une foule muette et dans un silence assourdissant. Une interdiction qui a été suivie à la lettre par la police de Grodno, dans l’ouest du pays. Le 6 juillet 2011, un homme handicapé – privé d’un bras – a été interpellé dans cette ville et condamné à 1 million de roubles biélorusses pour « avoir applaudi dans un lieu public »….
En savoir plus (en français) et encore plus (en français également).

Probabilité
A des chercheurs britanniques pour avoir fait une « double découverte : d’abord que plus une vache est couchée, plus il est probable qu’elle se lève bientôt et ensuite qu’une fois qu’elle est debout, il est difficile de prévoir quand elle va se recoucher ».
Cette étude, improbable, cherchait essentiellement à voir si les comportements des vaches pouvaient aider à détecter les périodes de chaleurs des vaches et à évaluer les conséquences sanitaires d’un changement dans la gestion et l’hébergement des troupeaux.
En savoir plus

Santé publique
A des médecins thaïlandais pour les techniques détaillées dans leur rapport « Gestion chirurgicale de l’épidémie d’amputations péniennes dans la région Siam » qu’ils recommandent sauf dans le cas où le pénis a été partiellement dévoré par un canard.
Dans l’introduction de leur rapport, les médecins thaïlandais expliquent que la Thaïlande a connu une recrudescence des amputations péniennes principalement causées par « des épouses en colère sur des maris coureurs de jupons ». Les médecins ont amélioré une technique de reconstruction qui existe depuis 1968 afin qu’elle puisse être pratiquée dans « tous les hôpitaux généraux avec un résultat acceptable ».
En savoir plus