DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Iran: Un condamné à mort est retrouvé vivant et sera rependu


monde

Iran: Un condamné à mort est retrouvé vivant et sera rependu

Un condamné à mort iranien a été retrouvé vivant 24h après son exécution par pendaison et devrait être rependu.

Selon le groupe audiovisuel d’état Jam-e-Jam il s’agirait d’un homme de 37 ans identifié sous le nom de Alireza M. Condamné pour possession d’un kilogramme de stupéfiant (du crystal), Alireza M. a été pendu le 9 octobre à la prison de Bojnourd, au nord-est de l’Iran. A la suite de l’exécution, qui a duré douze minutes, le médecin légiste a constaté la mort du prisonnier et l’acte de décès a été signé par un juge et les autres témoins officiels. Son corps a ensuite été transféré à la morgue.

C’est le lendemain – le 10 octobre, journée internationale contre la peine de mort – que les employés de la morgue qui allaient sortir son corps ont réalisé qu’il respirait encore. M. Alizera M. a été transféré à l’hôpital et serait dans un état ‘satisfaisant’.
Un membre de la famille a expliqué aux journalistes de Jam-e-Jam avoir appris la nouvelle en venant chercher le corps pour l’enterrement. « Nous ne pouvions croire qu’il était encore en vie. Ses filles sont les plus heureuses du monde » a-t-il déclaré.

Un juge de la cour administrative a déclaré dans le même reportage que sa « peine de mort sera exécutée dès que le personnel médical estimera que sa condition physique est suffisamment bonne ».

L’ONG Iran Human Rights lance un appel à la communauté internationale pour « sauver la vie de ce prisonnier ».

Amnesty International a relayé ce message par la voix du président de son programme Moyen-Orient et Afrique du Nord : “La perspective horrifiante que cet homme puisse affronter une seconde pendaison, après avoir déjà subi le supplice d’une première exécution souligne la cruauté et l’inhumanité de la peine de mort.”

L’Iran aurait exécuté environ 560 personnes cette année, dont environ 200 depuis l’accession au pouvoir du nouveau président, Hassan Rohani en juin dernier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le luxe, principal péché de l'évêque de Limburg