DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sur le net, notre vie privée doit être mieux protégée

Vous lisez:

Sur le net, notre vie privée doit être mieux protégée

Taille du texte Aa Aa

Dans cette édition, Utalk s’intéresse à la question Twitter de Tom :

“Pensez-vous que notre vie privée et nos droits fondamentaux en tant que citoyens européens soient menacés par la surveillance de masse pratiquée notamment par le gouvernement américain ?”

Jérémie Zimmermann, porte-parole et co-fondateur de la Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur internet, lui répond :

“Une partie de la réponse pour tenter de protéger notre vie privée passe évidemment par le politique et l‘établissement de législations protectrices des citoyens. Mais ce n’est pas tout : on a également besoin de se poser la question du rapport que nous avons aujourd’hui avec la technologie.

Qui possède physiquement nos données ? Qui a physiquement accès à nos communications personnelles ? C’est une question fondamentale car de cette liberté – de ce droit fondamental qu’est la protection de la vie privée -, découlent les autres libertés. Par exemple, si vous vous savez surveillés en permanence, vous n’allez pas vous exprimer de la même façon, vous n’allez pas dire ce que vous savez sur votre patron ou sur votre gouvernement, vous allez vous autocensurer.

On a vu avec les révélations de PRISM que Google, Facebook, Apple, Microsoft, c’est pareil : il s’agit d’un accès universel pour les services de renseignement américains à nos données personnelles et au contenu de nos communications. Cela doit nous pousser à nous interroger sur la nature de l’architecture de notre infrastructure de communication : à qui faisons-nous confiance et pourquoi ? Et surtout qu’adviendra-t-il de ces données dans 5, 10 ou 20 ans ? Qu’est-ce qui pourra être fait contre vous avec cet accès à vos données ?

Ces questions sont posées actuellement au Parlement européen qui est en train d‘élaborer son nouveau règlement sur la protection des données personnelles. Il s’agit d’une occasion unique pour les députés européens de doter les citoyens de nouveaux outils pour leur permettre de retrouver le contrôle de leurs données personnelles et de reprendre la main face à ces géants du web américains.”

Si vous voulez vous aussi poser une question dans U talk, vous pouvez cliquer sur le bouton ci-dessous.