DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le ‘selfie’ couronné mot anglais de l’année


monde

Le ‘selfie’ couronné mot anglais de l’année

Le très sérieux et respecté Oxford Dictionnary a annoncé son mot de l’année : le ‘selfie’. Passé dans la langue française mais pas encore honoré d’une entrée au Larousse ou au Robert, le ‘selfie’ désigne ces autoportraits pris à bout de bras ou dans un miroir.

Le ‘selfie’ ne date pas des téléphones portables mais a vu sa portée, et ses pratiquants, considérablement augmenter avec les réseaux sociaux qui permettent de partager ses photos où chacun tente de se présenter sous son meilleur jour… Il est souvent couplé avec la ‘duck face’ pour le plus grand bonheur des narcissiques…

L’Oxford Dictionnary a d’ailleurs retenu la plupart de ces éléments pour constituer la définition du mot : “selfie, nom, courant (autre orthographe : selfy ; pluriel : selfies) – une photographie de soi-même, généralement prise avec un smartphone ou une webcam et postée sur un réseau social”.


Un exemple de ‘duck face’

Le ‘selfie’ a été préféré au bitcoin, au ‘twerk, danse lascive utilisée récemment par Miley Cyrus, ou encore au ‘binge-watch’ qui à l’instar du ‘binge-drinking’ consiste à ingérer un maximum d‘épisode de séries en un minimum de temps.

Un mot n’a pas besoin d’avoir été créé dans l’année en cours pour être choisi par l’Oxford Dictionnary. Il doit, par contre, voir son utilisation se propager. Ce qui est le cas du ‘selfie’ dont l’usage aurait augmenté de 17 000% par rapport à l’année prochaine selon les calculs de l’Oxford Dictionnary. Il a été largement popularisé par les médias au cours de l’année 2012.

Depuis son apparition, le terme a eu le temps de changer d’orthographe, passant de ‘selfy’ à ‘selfie’. Une preuve de sa probable origine australienne. Judy Pearsall, directrice éditoriale du dictionnaire a expliqué que ses équipes avaient retracé une première occurrence du terme dans un forum du site de la chaîne ABC. En outre, cette terminaison en –ie est, selon elle, un trait caractéristique des habitudes linguistiques australiennes.

Vivace et en plein boom, le mot génère aussi un nombre important de dérivés se focalisant sur une partie du corps (helfie, une photo des cheveux – hair en anglais), d’une activité (drelfie, un autoportrait ivre – drunk en anglais) ou même d’un lieu (shelfie, autoportrait à l’étagère – shelf en anglais).

L’année dernière, le mot de l’année était le ‘gif’, format de compression des images qui supporte l’animation de celles-ci et permet tous les délires du web.

Et la combinaison des deux donne…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

France : démission d'une élue après un "dérapage" raciste