DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des vidéos pour lutter contre les violences faites aux femmes


monde

Des vidéos pour lutter contre les violences faites aux femmes

Ce 25 novembre est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Initiatrices de cette journées, les Nations unies ont publié plusieurs vidéos à cette occasion.

Une première présente des témoignages de femmes et d’hommes à travers le monde, une seconde voit Antonio Banderas rappeler la réalité chiffrée des violences contre les femmes.

Sélection non exhaustive de vidéos sur le sujet

Pour beaucoup, les violences faites aux femmes sont avant tout la violence conjugale et plus particulièrement la violence conjugale physique. Plusieurs campagnes se sont donc appuyées sur la partie visible de ces violences à savoir les contusions et autres blessures que portent les femmes battues.

Une ‘youtubeuse’ anglaise, connue pour sa chaîne sur le maquillage, a posté en juillet 2012 une vidéo expliquant comment masquer les bleus. Cette vidéo, intitulée « Comment vous présenter du mieux possible le lendemain » a été financée par Refuge, une association proposant des hébergements pour les femmes et les enfants victimes de violences domestiques. Elle avait suscité un débat sur Twitter avec le hashtag #dontcoveritup (“ne le masquez pas”).

Une association de femmes tunisiennes, Femmes démocrates, a aussi utilisé le maquillage, pour masquer, dans une campagne datant de février 2013.

Une autre campagne américaine de 2011 joue de manière plus subtile sur le maquillage en montrant combien il est difficile de stopper (et donc de masquer avec du maquillage) la violence conjugale.

Les bleus sont aussi malheureusement une image très puissante sans le maquillage qui les couvre, comme démontré dans une vidéo publiée en mars 2013.

Relayée par Reddit, la vidéo est un montage d’une photo par jour par une photographe et au cours de laquelle les bleus et marques apparaissent. Dans le plan final, la jeune femme tient un panneau appelant à l’aide car elle ne sait pas si elle tiendra un jour de plus. Son visage est complètement tuméfié.

La vidéo ayant été publiée de manière anonyme, utilisateurs de Reddit et médias se sont interrogés plusieurs jours sur sa véracité : publicité ou appel à l’aide ? Il s’agit finalement bien d’une campagne, réalisée par l’agence Saatchi & Saatchi, pour le compte de l’ONG serbe Fondb92. Le choix d’une communication virale a fonctionné car la vidéo en est à plus de six millions de lectures.

Amnesty International Hongrie a choisi en 2005 d’évoquer de manière forte et pourtant très simple, l’insécurité ressentie par les femmes violentées dans une vidéo d‘à peine 30 secondes.

Plusieurs vidéos s’attachent à montrer le cercle vicieux de la violence conjugale qui entraîne les enfants à reproduire la violence dont ils sont témoins.

Un studio de production espagnol, Proyecta films avait proposé un spot en 2005 et 2008 montrant comment une petite fille jouait “au papa et à la maman”, en imitant les rapports violents de son père contre sa mère.

Une idée reprise pour une campagne de l’ONG mexicaine Caracol de Plata en 2011.

En France, en 2006, une campagne choc avait été diffusée sur les chaînes de télévision sur le même sujet.

Une association fondée en 2006 cherche à promouvoir les nouvelles technologies dans la lutte contre les violences faites aux femmes, qu’il s’agisse de fournir des outils aux femmes ou de lutter contre la violence qui peut émaner de ces technologies. Un message plus inattendu et pourtant bien réel.

La fondation Girl Effect, fondée et gérée par Nike en 2008 est plus classique dans la forme et dans le fond, peu surprenant venant d’une fondation issue d’une grande marque de sport. Son message sera forcément plus généraliste. Pourtant, la vidéo a le mérite d’évoquer plus largement toutes les violences auxquelles peuvent être confrontées les femmes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Trekking humanitaire en Antarctique pour le prince Harry