DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crise ou pas crise, le secrétariat du Père Noël se donne à fond


monde

Crise ou pas crise, le secrétariat du Père Noël se donne à fond

S’il y a une entreprise qui ne connaît pas la crise, c’est celle du Père Noël. Dans la dernière ligne droite, son secrétariat ne fournit pas. Il faut dire qu’il n’y en a qu’un en France et qu’il doit trier des lettres venues de 160 pays. Oui, car en écrivant simplement “Père Noël France” sur une enveloppe et en la postant n’importe où dans le monde, elle arrive automatiquement à Libourne, en Gironde. Les 270.000 postiers français, sans exception, connaissent parfaitement la marche à suivre. La soixantaine de lutins employés comme secrétaires croulent ainsi sous les lettres qui dépassent chaque année le million en seulement cinq semaines. L’an dernier, un pic de 1,7 millions a été atteint.

En organisant ce secrétariat du Père Noël dès 1962, La Poste n’imaginait sans doute pas susciter un tel engouement de la part des enfants, et même des adultes. En 1995, l’initiative a pris encore plus d’ampleur grâce à internet. Les lutins doivent gérer en plus environ 200.000 courriels. A noter – cela va réconforter les défenseurs de l‘écrit – que le courrier par lettres garde une nette avance sur le courrier électronique. Depuis 2009, le premier est en augmentation de 70%, alors que le second ne progresse que de 33%. Ecrire au papa Noël sur du papier, estime son secrétariat, permet à l’enfant de faire preuve de créativité et lui apporte plus d‘émotion.

A Libourne, proche de Bordeaux, se trouve le centre postal dit de “la deuxième chance”, unique en France. On y traite le courrier et les colis qui n’ont jamais pu être distribués à cause d’une adresse périmée ou illisible. Ses agents sont des enquêteurs hors pair dignes de Columbo. Ce centre était donc idéal pour gérer avec méthode le flot de lettres à l’intention du Père Noël. En provenance de l‘étranger, ces lettres viennent surtout de Chine, en deuxième position de Russie, puis d’Allemagne, du Liban, de Grèce…Pour les courriels, Taïwan est largement en tête du hit-parade, devant le Portugal, les Etats-Unis, Hong Kong et le Canada.

Les enfants qui écrivent de si loin ont des parents francophiles ou bien ils sont encouragés par des enseignants dans le cadre d’un cours de français. Leur message, le plus souvent, est amical ou invite à la paix dans le monde. Les petits Français, en revanche, envoient plutôt une liste de jouets désirés, parfois sur des pages et des pages. Et les papas et mamans en profitent pour convaincre leur rejeton d’abandonner définitivement la sucette ou le doudou pour faire plaisir au Père Noël. Pour preuve, les centaines de ces petits objets qui s’entassent au secrétariat imaginé par La Poste ( voir photo ci-dessus ). Et puis, il y a quelques adultes qui veulent y croire encore, qui écrivent chaque année par tradition, des personnes âgées qui postent un petit mot émouvant, des personnes qui font de l’humour…La prime de l’originalité revient à celui ou celle qui a envoyé un sac rempli de carottes pour donner aux rennes du Père Noël.

Les secrétaires du bon vieux papa ont eu la gentillesse de confier à Euronews quelques messages parmi les dizaines de milliers. En voici un florilège :

Maël : “Demande à tes lutins de ne pas oublier les piles car c’est toujours énervant de recevoir un cadeau et ne ne pas pouvoir s’en servir aussitôt…
P.S : Si tu as des questions, n’hésite pas à laisser un mot près de la cheminée”.

Arsène : “Au fait, Père Noël, tu t’es déguisé en quoi pour Halloween ?”

Cindy : “Même si maintenant je connais ton secret, tu restes le gros monsieur avec une barbe que je préfère”.

Résidence pour personnes âgées à Saint-Etienne : “Nous sommes 87 résidents. Nous avons eu l’idée de nous adresser à vous ensemble. Pourriez-vous nous apporter le bonheur d’avoir toujours nos familles autour de nous, la santé pour profiter des animations dans la résidence et toujours de bons repas…”

Jean-Philippe : “J’habite en Gironde et mon amoureuse en région parisienne. Le seul problème dans notre relation est la distance qui nous sépare, 546 kilomètres. J’ai pensé que cette lettre pourrait me permettre de recevoir le cadeau idéal, un hélicoptère !”

Mathilde : “Mon plus beau cadeau serait de devenir maman. J’aimerais recevoir une poussière d‘étoile pour que des petits pieds se mettent à pousser dans mon joli bidon”.

Que leurs voeux soient exaucés, et JOYEUX NOEL à tous !
Crédit photos : La Poste

Prochain article

monde

Accord européen pour encadrer le vapotage et lutter contre le tabagisme