DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trois ans de ‘Troïka’ au Portugal vus par des photographes

Vous lisez:

Trois ans de ‘Troïka’ au Portugal vus par des photographes

Taille du texte Aa Aa

Un collectif de huit photographes et un réalisateur portugais ont entrepris de documenter les trois ans passés sous le règne des règles économiques imposées au Portugal par la ‘Troïka’. Le fruit de leur travail porte le nom de ProjectoTroika et sera, une fois complet, constitué d’une plateforme en ligne, d’un livre et d’un DVD.

C’est en avril 2011 que le gouvernement portugais a fait appel à l’aide internationale pour retrouver une stabilité financière qui commence à lui échapper dans la tourmente économique. Un mois après, le Conseil européen signe un accord avec le pays. Le Portugal vit depuis sous l’assistance économique d’un plan conçu par le Mécanisme européen de stabilité financière (MESF), le Fonds européen de stabilité financière (FESF) et le Fond monétaire international (FMI).

Ce projet a été lancé par Adriano Miranda, photojournaliste pour le journal Publico, avec la volonté de constituer un document visuel pour les générations futures : « Qu’est ce qui a changé dans la société portugaise ces trois dernières années ? Comment les citoyens ordinaires ont-ils fait face aux mesures d’austérité violentes ? Quel impact la ‘Troïka’ a-t-elle sur nos vies ? Quels résultats aura-t-elle sur les futures générations ? » s’interrogent les auteurs.

Adriano Miranda explique même à Publico : « je suis tellement dégoûté de ces politiques d’austérité que ce projet est un devoir pour moi, un acte presque militant. Je me devais de faire quelque chose. ».
Il a commencé par un série de nus : « je me sentais nu, littéralement juste avec la peau sur les os. Je voulais dire : pas de vêtement, mais des droits, un salaire, l’éducation, la dignité ».

Adriano Miranda, a rapidement souhaité ne pas être seul à travailler sur un tel projet. Il a été peu à peu rejoint par d’autre photojournalistes, photographes et un réalisateur. Les sujets abordés se sont alors élargis. Un est allé à la rencontre des personnes âgées, un autre a rencontré les jeunes obligés d’accepter des boulots alimentaires pour survivre.

Ensemble, ils ont choisi de ne faire appel ni à des fondations ni à des mécènes privés. Ils cherchent donc à lever 15 000 euros d’ici la fin du mois de septembre en financement participatif. Les dons serviront à publier le livre, le site web et le DVD. Comme il s’agira alors d’une édition à compte d’auteur, 500 préventes sont nécessaires pour que le projet avance. Pour un don de 1 euro, les auteurs envoient un grand merci. Le livre, le DVD, neuf cartes postales et un poster sont offerts pour un don de 150 euros.
Pour le moment, seuls 2 000 euros ont été collectés.

Projecto Troika from Projecto Troika on Vimeo.