DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Que devient l'Europe de la défense ?


the-network

Que devient l'Europe de la défense ?

Dans un contexte de conflits en Afrique, les coupes dans les budgets de la défense en Europe sont-elles dangereuses ? Les missions européennes se retrouvent sous-armées et débordées.
Les gouvernements nationaux contrôlent jalousement leurs propres armées et protègent les emplois générés par la fabrication de matériel militaire.
Mais il y a de l’espoir : les dirigeants européens ont donné leur accord à la construction d’un drone européen et de nouveaux satellites. Le Commandement européen du transport aérien organise l’acheminement commun de troupes et d‘équipements.
Mais alors que les violences s’avèrent persistantes en Afrique et ailleurs, combien faudra-t-il d’Etats à la dérive et de réfugiés affluant sur les côtes européennes avant que l’Union n’agisse de manière plus décisive ?

Parmi nos invités, Arnaud Danjean, président de la sous-commission Sécurité et Défense au Parlement européen, estime que “l’Union devrait être plus solide militairement, mais évidemment,” poursuit-il, “ces efforts doivent être associés à une politique de développement très forte.”

Quant à ces “groupements tactiques” de l’UE pensés comme une force d’intervention rapide commune, Jean-Pierre Maulny, directeur-adjoint de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), juge qu’ils ne sont pas contradictoires avec une position européenne de “puissance douce” : “vous pouvez agir comme une “puissance douce” et avoir besoin d’une force d’intervention rapide,” dit-il avant d’ajouter : “la difficulté consiste probablement à aboutir à une utilisation plus modulable de ces “groupements tactiques” auxquels participeraient les pays qui peuvent réagir rapidement en cas de crise.”

Enfin, Ian Anthony, directeur du programme “sécurité européenne” à l’Institut international pour la recherche sur la paix de Stockholm, rappelle que “l’Europe a particulièrement intérêt à ce que l’Afrique soit prospère et stable. C’est une région du monde où l’on attend une croissance économique rapide, où se trouvent de grandes opportunités,” insiste-t-il. “L’Europe est en train d’adopter une approche d’ensemble en matière d’engagement où la composante militaire ne représente que l’un des éléments,” assure-t-il.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the-network

Le spectre de l'immigration bulgare et roumaine en Europe