DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crimée : deux militantes des Femen interpellées après avoir dénoncé "la guerre de Poutine"

Vous lisez:

Crimée : deux militantes des Femen interpellées après avoir dénoncé "la guerre de Poutine"

Taille du texte Aa Aa

Deux femmes du mouvement féministe des Femen ont été interpellées par la police jeudi à Simféropol, la capitale de la région ukrainienne de Crimée, après avoir fait irruption, seins nus, dans un rassemblement devant le Parlement local en faveur du rattachement à la Russie.

L’une d’entre elles a très rapidement été stoppée, tandis que la deuxième a couru sur la vaste esplanade en criant “Stop Putin’s war!” (“Arrêtez la guerre de Poutine!”), avant d‘être arrêtée par des cosaques, présents en nombre, puis embarquée dans une voiture par des membres des forces de l’ordre. On ignorait leurs noms, leur nationalité et où la police les avaient emmenées.

La foule autour, une centaine de personnes agitant notamment des drapeaux russes, a hurlé “honte à toi!”, “Prostituée!”.

Devant le Parlement, une femme a crié au micro : “regardez de quelle manière l’Occident nous provoque!”.

Le mouvement Femen est né en Ukraine et s’est fait connaître par ses actions hautement médiatiques, au cours desquelles ses militantes apparaissent les seins nus. Ces femmes n’ont plus aujourd’hui de représentation en Ukraine. Elles ont en revanche ouvert un centre à Paris.

Avant l’intervention des militantes des Femen, des chansons patriotiques russes étaient diffusées, de même qu’une chanson aux paroles très critiques envers l’Union européenne et plusieurs de ses pays membres, dont la France et l’Estonie.

“Russie ! Russie !”, “Liberté pour la Crimée !” ou encore “Référendum !”, scandait la foule.

A l’avant-scène de cette sorte de kermesse aux accents très pro-russes, on pouvait lire “Russie, défend nous d’un génocide” sur une affiche brandie par deux hommes âgés.

Avec AFP