DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The Corner : Madrid, capitale du football européen


the corner

The Corner : Madrid, capitale du football européen

Pour la première fois, deux clubs d’une même ville – le Real et l’Atlético Madrid – se feront face en finale de la Ligue des champions.

L’an passé, le duel entre le Bayern Münich et le Borussia Dortmund nous laissait penser que c‘était le début d’une nouvelle ère de domination allemande sur l’Europe du football, mais cette année, les Espagnols ont pris le pouvoir.

Le Real Madrid, déjà vainqueur de neuf Ligues des champions, s’est qualifié pour sa treizième finale, mais la première depuis douze ans, en allant chercher une victoire historique à l’Allianz Arena.

Vainqueurs 1-0 à Madrid, les merengue l’ont emporté 4 à 0 au retour contre le Bayern Münich, qui était le tenant du titre, avec des doublés de Sergio Ramos et Cristiano Ronaldo.

Pep Guardiola, l’entraîneur du Bayern Münich : “C‘était une soirée difficile pour nous, pour moi et pour mes joueurs mais je suis très fier de mon équipe. La raison pour laquelle nous avons si mal joué durant la première mi-temps, c’est que nous n’avons pas eu la possession du ballon. Et selon moi, le football se joue avec le ballon, le reste vient après…”

Carlo Ancelotti, l’entraîneur du Real Madrid : “Nous avons très bien défendu. Nous l’avions déjà bien fait lors du match aller et on a été très efficace en contre-attaque, en faisant des passes au sol et en utilisant la vitesse de nos attaquants. On avait aussi très bien préparé notre stratégie sur les coups de pied arrêtés et on a été capable de la mettre en place sur les deux premiers buts”.

L’autre équipe qui ira à Lisbonne, c’est l’Atlético Madrid, qualifié pour sa première finale de Ligue des champions depuis quarante ans.

Après le score nul et vierge concédé la semaine dernière, les joueurs de Diego Simeone se sont imposés 3-1 à Londres avec des buts signés Adrian Lopez, Diego Costa et Arda Turan.

C’est la première fois que Chelsea perd dans son stade de Stamford Bridge en demi-finale d’une coupe d’Europe.

José Mourinho, le manager de Chelsea : “En une minute, deux actions ont décidé de l’issue du match. Après ça, il n’y avait plus qu’une équipe sur le terrain. Mon équipe a joué avec fierté, avec honneur, avec professionnalisme, mais après le pénalty du 2-1, on a perdu la maîtrise du match. L’Atlético est une équipe très mature, très intelligente qui a bien contrôlé le jeu, surtout après ce moment-là. Les joueurs ont tout donné et je suis très satisfait d’eux. Ils peuvent être tristes mais ils peuvent rentrer chez eux sans rien à avoir à se reprocher”.

Diego Simeone, l’entraîneur de l’Atlético Madrid : “C’est un grand moment, un moment très important surtout qu’on avait une lourde responsabilité vis-à-vis de nos fans parce qu’ils ont dépensé beaucoup d’argent pour venir ici, et on sait bien à quel point c’est difficile pour eux. On voulait juste être à la hauteur de cette lourde responsabilité. Je ne pense pas qu’on ait le temps d’analyser ou de savourer ce moment parce qu’on doit déjà se concentrer sur notre prochain match contre Levante.”

Désormais, tous les regards sont tournés vers le derby madrilène qui aura lieu le 24 mai au stade de la Luz.

On saura alors si le Real obtiendra sa “décima” ou si l’Atlético inscrira son nom sur le trophée pour la première fois.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the corner

The Corner : l'Ajax et le Fener mettent fin au suspense