DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mondial 2014 : les équipes européennes à la loupe


the corner

Mondial 2014 : les équipes européennes à la loupe

À quelques heures du coup d’envoi de la Coupe du Monde, nous vous proposons un tour d’horizon des équipes européennes engagées dans la compétition. L’un des premiers matchs du tournoi mettra aux prises les deux derniers finalistes : l’Espagne et les Pays-Bas. Les deux équipes s’affronteront le lendemain du match d’ouverture, avec comme objectif, prendre la tête du Groupe B.

L’Espagne, la passe de quatre ?

Vainqueur du Mondial 2010 et des deux derniers championnats d’Europe, l’Espagne vise au Brésil un quadruplé inédit. Vicente del Bosque s’appuie sur un groupe expérimenté et très talentueux, à l’image de Xavi, Iniesta, Cesc Fàbregas ou encore des deux pépites de l’Atlético Madrid Diego Costa, Koke, sans oublier David Villa, le meilleur buteur de la sélection. Des joueurs qui sont capables de faire la différence à tout moment.

Les Pays-Bas, moins forts qu’en 2010 ?

L’expérience et surtout le talent, l‘équipe des Pays-Bas, entraînée par Louis van Gaal, en a aussi énormément avec des joueurs comme Arjen Robben, Wesley Sneijder ou Robin Van Persie. Ce dernier s’est blessé à l’aine lors du dernier match de préparation, mais il s’est dit prêt à jouer contre l’Espagne. Une chose est sûre, les Néerlandais auront besoin de lui pour gagner.

L’Allemagne enfin sacrée ?

L’Allemagne sera, comme d’habitude, l’un des grands favoris du tournoi. Capacités techniques et physiques, potentiel offensif, rapidité sont les grandes qualités de la Deutsche Mannschaft.

Demi-finaliste lors des deux derniers Mondiaux, l’Allemagne espère mettre un terme à une disette de près de vingt ans en compétition internationale. Joachim Löw peut toujours compter sur ses joueurs stars : Lahm, Özil, Müller ou Podolski. En revanche Marco Reus a dû déclarer forfait.

L’Italie sans certitude

Les Italiens, de leur côté, arrivent au Brésil avec moins de certitudes, mais, l’Italie reste l’Italie.

Elle va tenter de faire oublier un Mondial 2010 décevant, où elle n‘était pas parvenue à sortir des poules. Les anciens Pirlo ou Buffon sont encore là. Leur expérience, dans un tel tournoi, sera importante. La Squadra Azzura attend aussi beaucoup de son buteur Mario Balotelli.

La France, objectif 2016

La France arrive dans cette Coupe du Monde avec un groupe rajeuni. Victorieux en 1998 et finalistes en 2006, les Bleus veulent préparer l’Euro qui aura lieu, chez eux, dans deux ans.

Mais la France, sans Franck Ribery, peut-elle aller loin dans cette Coupe du Monde ? Le forfait du joueur du Bayern est sans nul doute un coup dur pour l‘équipe de Didier Deschamps. Toutefois les Bleus peuvent encore créer la surprise. Leur victoire 8-0 contre la Jamaïque lors du dernier match de préparation a montré qu’ils avaient des ressources.

Jeunesse et expérience chez les Anglais

L’Angleterre espère faire mieux qu’en 2010 où elle avait été éliminée dès les huitièmes de finale par l’Allemagne.

Aujourd’hui, l‘équipe allie jeunesse et l’expérience. Rooney, Lampard et Gerrard épauleront les jeunes Sturridge, Sterling ou Oxlade-Chamberlain. L’Angleterre n’a plus remporté la Coupe du Monde depuis 1966.

Le Portugal, la Belgique, la Suisse et les autres

Le Portugal aura besoin au Brésil d’un Cristiano Ronaldo en grande forme. Or, le Madrilène semble éprouvé après une saison durant laquelle il aura gagné le Ballon d’or et la Ligue des Champions.

À suivre aussi de près la Croatie, qui jouera le match d’ouverture contre le Brésil, la Russie de Fabio Capello, qui sera privée de son meneur de jeu, Roman Chirokov ou encore la Grèce, qui participe à son deuxiéme Mondial d’affilée. La Suisse, qui est dans le groupe de la France, devra confirmer son excellent parcours en phase de qualification. La Bosnie-Herzégovine dispute, quant à elle, sa première Coupe du Monde. Elle fera son baptême du feu contre l’Argentine. Enfin la Belgique, qui participe à sa première phase finale depuis 2002, peut être l‘équipe surprise du tournoi. Elle débutera contre l’Algérie, avant d’affronter la Russie et la Corée du Sud.

Le café des sports

Selon vous, d’où vient L‘équipe qui remportera la Coupe du Monde 2014 ? Partagez votre avis en commentant la publication Facebook ci-dessous.


Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the corner

Un Mondial-2014 à la fois attendu et décrié au Brésil