DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Benzema met les Bleus sur les bons rails

Vous lisez:

Benzema met les Bleus sur les bons rails

Taille du texte Aa Aa

La France et Karim Benzema réussissent leur entrée dans ce Mondial en battant le Honduras trois buts à zéro.
Premier succès de l’attaquant du Real Madrid sur penalty à la 45e minute, après l’expulsion de Palacios.

Les Français – en supériorité numérique lors de la seconde mi-temps – ont poussé le gardien hondurien à la faute : but contre son camp de Valladares après une nouvelle frappe de Benzema.

L’ancien Lyonnais a fini par signer un doublé en bonne et due forme à la 72e minute.

La Suisse sur le fil

La Suisse s’est, elle, imposée in extremis face à l‘Équateur. Ce sont, d’ailleurs, les Sud-Américains qui ont ouvert la marque grâce à Valencia, à la 22e minute.

En deuxième mi-temps, la Nati égalisait dès la sortie des vestiaires grâce à Mehmedi.

Il aura fallu attendre 45 minutes de plus pour que Seferovic donne les trois précieux points de la victoire à la Suisse à la dernière minute du temps additionnel.

La France en tête du groupe E

Les Français prennent donc la tête de ce groupe E devant la Suisse. Le choc pour la première place entre les deux voisins aura lieu vendredi soir.

La Bosnie fière face à l’Argentine

L’Argentine aura pris son temps pour réveiller le public du stade Maracana, lors du premier match de cette Coupe du monde dans cette arène mythique.

Car c’est la Bosnie-Herzégovine qui a offert à sa rivale son premier but, par Kolasinac contre son camp dès la 3e minute.

Ce n’est qu’une heure plus tard, que Lionel Messi a fait honneur à sa réputation du pied gauche et avec l’aide du poteau.

Ibisevic a comblé l‘écart à la 85e minute.

Victoire 2-1 de l’Argentine, mais la Bosnie-Herzégovine prouve qu’il faudra compter sur celle dans ce groupe F.

Iran-Nigeria : victoire obligatoire…pour les deux équipes

Le deuxième match de ce groupe F se déroulera à Curitiba entre l’Iran et le Nigeria. Ces deux équipes espèrent tirer leur épingle du jeu lors de leur première confrontation en Coupe du monde.

L’Iran – qui dispute sa première Coupe du monde depuis 2006 – n’a, jusqu’ici, jamais passé le premier tour.

Sa plus grande victoire, symbolique, remonte à 1998 lorsque l’Iran s‘était imposée face aux États-Unis.

Malgré un sélectionneur de renom, le portugais Carlos Queiroz, l’Iran arrive mal préparé au Brésil, la faute au contexte géopolitique qui a privé Javad Nekounam et ses coéquipiers de matches amicaux de valeur avant la compétition.

La phase de rodage va donc débuter sur les chapeaux de roues pour les Iraniens opposés aux champions d’Afrique.

Le Nigeria n’a pas droit à l’erreur s’il veut rêver des huitièmes de finale. Mais la phase de préparation ne s’est pas avérée concluante pour les Super Eagles, tenus en échec par la Grèce et l’Ecosse et battus par les États-Unis.

Les hommes de Stephen Keshi pourront cependant compter sur le lillois Vincent Enyeama pour faire office de rempart dans les cages.

Allemagne-Portugal : dernier grand choc du premier tour

Les rencontres du groupe G débutent ce lundi avec le dernier grand duel du premier tour : Allemagne-Portugal, à Salvador.

L’Allemagne a clairement l’avantage des statistiques dans ce choc des titans. La Mannschaft n’a jamais perdu contre le Portugal lors des grands rendez-vous internationaux (Coupe du monde et Euro), depuis l’an 2000.

Joachim Löw s’est montré confiant, malgré les passages à l’infirmerie de quelques uns de ses joueurs emblématiques. “Ils sont tous à 100%”, a dit le sélectionneur.

Neuer tiendra sa place dans les cages, Lahm la sienne en milieu défensif mais le doute persiste sur le nom de son coéquipier au milieu du terrain. Mystère également sur l’architecture offensive de l’Allemagne.

Le Portugal compte lui évidemment sur son Ballon d’Or pour mener la charge : Cristiano Ronaldo, revenu à 100% de ses capacités après une blessure à la jambe gauche, a promis, que cette fois, il gagnerait face à la Mannschaft, sa bête noire.

Le meilleur buteur de la Ligue des champions cette saison en a fait une affaire personnelle.

Il lui faudra venir à bout de Boateng lors de cette 112e sélection pour marquer de son empreinte cette compétition et prendre sa revanche sur l’Allemagne qui avait privé le Portugal d’un podium en 2006.

Le Ghana affrontera les États-Unis ce lundi dans l’autre match de ce groupe G, un groupe très relevé puisque les quatre pays avaient participé aux huitièmes de finale en 2010.

l‘équipe sports d’euronews se mouille pour les pronostics

Voici nos pronostics pour les matchs de ce lundi soir. Le football est loin d‘être une science exacte, libre à vous de nous contredire et de nous donner vos pronostics sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #TheCornerScores.

L’Iran va créer la surprise, c’est notre pari, sans doute un peu orienté par les membres perses de notre équipe.
On mise donc sur une défaite du Nigeria 2 buts à 1.

On est plus prudent pour Allemagne-Portugal. La Mannschaft va une nouvelle fois l’emporter, selon nous, 2 buts à 1 également.

Difficile de trancher entre le Ghana et les États-Unis, on table donc sur un match : 2-2.

Retrouvez The Corner tous les jours pour suivre l’actualité de la Coupe du monde au Brésil.